Irak: 3e condamnation à mort pour le vice-président
Actualisé

Irak3e condamnation à mort pour le vice-président

Le vice-président irakien Tarek al-Hachémi, réfugié en Turquie, a été condamné à mort par contumace une nouvelle fois dimanche.

Tarek al-Hachémi était jugé dans une affaire de tentative d'attentat à la voiture piégée visant des pèlerins chiites, a-t-on appris de source judiciaire.

«Aujourd'hui, le tribunal a prononcé la peine de mort contre M. Hachémi et son gendre» Ahmed Qahtan, secrétaire particulier de M. Hachémi, lui aussi réfugié en Turquie, a affirmé le porte-parole du Conseil supérieur de la justice, Abdelsattar Bayraqdar.

Cette nouvelle condamnation intervient «en lien avec une tentative d'attentat à la voiture piégée contre des pèlerins chiites», a-t-il précisé.

L'attaque, qui a été déjouée, devait avoir lieu en décembre 2011 durant la fête de l'Achoura, la plus importante cérémonie religieuse chiite qui donne lieu à un pèlerinage important près des tombeaux de plusieurs figures de l'islam chiite dans la ville sainte de Kerbala.

Accusations rejetées

Vice-président sunnite et critique virulent du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, M. Hachémi fait depuis décembre l'objet d'un mandat d'arrêt de la justice irakienne, qui l'accuse d'avoir dirigé un escadron de la mort.

Il a été condamné deux fois à mort par contumace le 9 septembre pour le meurtre d'une avocate et d'un général. Il a été condamné une nouvelle fois à la peine capitale jeudi pour un complot visant à tuer un haut responsable du ministère de l'Intérieur.

M. Hachémi, qui s'est réfugié au Kurdistan irakien puis au Qatar, en Arabie saoudite et finalement en Turquie, a rejeté toutes les accusations retenues contre lui, assurant qu'elles étaient montées de toutes pièces pour des raisons politiques.

(ats)

Ton opinion