Getty Images/iStockphoto
Publié

Culture4 livres pour s’évader pendant les Fêtes

À défaut de pouvoir voyager, il reste toujours la lecture pour changer d’air.

par
Nina Seddik
7.12.2020

Puisqu’on ne va pas pouvoir décoller de chez nous avant un petit moment, autant mettre ce temps à profit pour voyager grâce aux livres. Alors éteignez vos téléphones et attachez vos ceintures, décollage immédiat.

«Noces», d’Albert Camus

Publié en 1938, «Noces» est un recueil de quatre essais écrits en 1936 et 1937. Alors âgé de 23 ans seulement, Albert Camus nous fait voyager dans son Algérie natale et la campagne toscane. Quatre excursions philosophiques qui témoignent de la ferveur de vivre qui habite l’écrivain à l’époque. Noces à Tipasa est l’un des essais les plus grisants du recueil. Une journée à se balader dans les ruines romaines de cette ville côtière algérienne, à y respirer l’air de la mer et à s’enivrer de soleil.

Ruines romaines situées dans la ville de Tipaza en Algérie.

Ruines romaines situées dans la ville de Tipaza en Algérie.

Hans Lucas via AFP

«L’usage du monde», de Nicolas Bouvier

Été 1953: Nicolas Bouvier, 24 ans, quitte Genève à bord de sa Fiat 500 Topolino. Accompagné par son ami Thierry Vernet, dont les dessins et croquis illustrent le livre, il se lance dans un périple de six mois. Des Balkans à la Turquie en passant par l’Iran et le Pakistan, les deux hommes découvrent des paysages et des personnes qui les marqueront profondément. La citation que l’on retient: «On voyage pour que les choses surviennent et changent; sans quoi on resterait chez soi.»

L’écrivain suisse Nicolas Bouvier (1929-1998) lors d’une foire du livre à Saint-Malo en 1991.

L’écrivain suisse Nicolas Bouvier (1929-1998) lors d’une foire du livre à Saint-Malo en 1991.

Aurimages via AFP

«Wild», de Cheryl Strayed

Ex-toxicomane, Cheryl sort d’un divorce douloureux à 26 ans et vient de perdre sa mère dont elle était très proche. Elle se relève en se lançant un défi de taille: faire une randonnée de 1700 km sur le chemin des crêtes du Pacifique (Pacific Crest Trail) en Amérique du Nord. Plongée au cœur de l’Ouest américain, Cheryl nous entraîne dans son parcours initiatique qui prend des allures de rédemption. Best-seller sanctifié par le «New York Times» à sa sortie en 2012, le livre a été adapté au cinéma en 2014. Dans le rôle de Cheryl, Reese Witherspoon qui a reçu l’Oscar de la meilleure actrice.

L’actrice Reese Witherspoon (à g.) et l’écrivaine Cheryl Strayed (à dr.) au festival du film de Londres en 2014. 

L’actrice Reese Witherspoon (à g.) et l’écrivaine Cheryl Strayed (à dr.) au festival du film de Londres en 2014.

NurPhoto via AFP

«Sur la route», de Jack Kerouac

Symbole de la Beat Generation, ce roman quasi autobiographique de Jack Kerouac publié en 1957 a été le symbole de toute une génération, avide de liberté de mouvement et de pensées. On y suit les errances de l’écrivain Sal Paradise, alter ego de Kerouac, sur les routes de l’Américaine des années 1950. À ses côtés, des figures de proue de la Beat Generation, comme le poète Neal Cassady, alias Dean Moriarty dans le roman. Le récit a été adapté au cinéma en 2012 avec au casting: Amy Adams, Kristen Stewart, Sam Riley et Garrett Hedlund.

L’écrivain américain Jack Kerouac (1922-1969) à Milan en 1966. 

L’écrivain américain Jack Kerouac (1922-1969) à Milan en 1966.

leemage via AFP

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

à offrir à

08.12.2020 à 17:54

si vous avez un oncle, un frère, ou votre fille en prison !