48 cadavres à Kisumu après de nouvelles émeutes
Actualisé

48 cadavres à Kisumu après de nouvelles émeutes

Les violences se poursuivent au Kenya.

Au moins 48 cadavres, la plupart présentant des blessures par balles, ont été apportés dans la nuit de lundi à mardi à la morgue de Kisumu (ouest), après de nouvelles émeutes, a déclaré un employé de la morgue.

«On a amené 48 corps, dont trois enfants. 44 avaient des blessures par balles récentes, quatre avaient été frappés à la machette», a déclaré cet employé sous couvert de l'anonymat.

A Kisumu, au moins 53 personnes avaient été tuées auparavant lors d'opérations de la police et d'affrontements entre groupes rivaux depuis dimanche.

Kisumu est la troisième ville du Kenya et le bastion du chef de l'opposition Raila Odinga, qui a rejeté la victoire du président sortant Mwai Kibaki à la présidentielle organisée le 27 décembre. Les violences liées à ce scrutin ont fait au total près de 230 morts à travers tout le pays.

(ats)

Ton opinion