Actualisé 17.12.2008 à 16:06

Conseil national5,4 milliards pour le réseau ferroviaire

Le Conseil national a donné son feu vert mercredi à un crédit de 5,4 milliards de francs pour le développement du réseau ferroviaire.

D'ici 2010, le Conseil fédéral présentera au Parlement un deuxième volet de travaux à réaliser pour le développement du rail en Suisse.

C'est par 121 voix contre 56 que le Conseil national a accepté ces 5,4 milliards destinés à financer une première série de projets en vue de développer le réseau ferroviaire suisse (ZEB 1). A l'instar du Conseil des Etats, il a accepté d'ajouter 200 millions au crédit initialement prévu par le Conseil fédéral. Ce supplément doit permettre de corriger les conséquences négatives du projet sur l'offre ferroviaire dans certaines régions. Une partie de l'UDC s'y est opposée, invoquant la rigueur budgétaire.

En ce qui concerne la deuxième tranche de projets (ZEB 2), le Conseil national a refusé de fixer des priorités, comme le demandaient plusieurs députés romands, emmenés par Jean-René Germanier (PRD/VS). Cela signifie notamment que le projet d'une troisième voie entre Lausanne et Genève ne bénéficiera pas d'un traitement de faveur.

Suivant sa commission, le Conseil national a toutefois accepté d'élargir le nombre de projets figurant dans ZEB 2 en y faisant figurer le tronçon fribourgeois Siviriez-Villars sur Glâne et le tunnel de Gléresse, au bord du lac de Bienne.

A relever encore que contrairement au Conseil fédéral et à la Chambre des cantons, le Conseil national n'a pas voulu réduire de 1,8 à 1,3 milliard de francs l'enveloppe consacrée à la réduction du bruit occasionné par les trains.

Le dossier retourne au Conseil des Etats. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!