Routes nationales: 5,5 milliards pour éliminer les goulets d'étranglement
Actualisé

Routes nationales5,5 milliards pour éliminer les goulets d'étranglement

L'élimination des goulets d'étranglement du réseau des routes nationales se fera par étapes.

Le Conseil fédéral a mis vendredi en consultation un projet qui prévoit d'affecter 5,5 milliards de francs à cette tâche ces vingt prochaines années.

La somme ne permettra pas d'éliminer toutes les surcharges de trafic. Cet objectif nécessiterait environ 15 milliards de francs. Le Conseil fédéral a donc fixé des priorités.

Les 5,5 milliards devraient permettre de supprimer le goulet d'étranglement de la zone de Crissier (VD), d'élargir à six voies le tronçon Härkingen (SO) - Wiggertal (AG), le tronçon zougois entre Blegi et Rütihof ainsi que le contournement nord de Zurich. Le Conseil fédéral souhaite libérer pour ces quatre projets urgents la somme de 1,58 milliard ainsi que 174 millions pour les travaux d'études et la planification.

Huit autres projets assez urgents devraient également pouvoir être réalisés grâce à 3,91 milliards. Il s'agit d'améliorer la circulation entre Le Vengeron et Coppet dans le canton de Genève, d'augmenter le nombre de pistes de plusieurs tronçons autour de Berne, de fluidifier le trafic dans les régions de Winterthour, de Bâle et celle entre Luterbach (AG) et Härkingen (SO).

Les projets moins urgents sont reportés, d'autres écartés. Côté romand, l'élargissement à six voies du tronçon Etoile-Perly (GE), et, pour le canton de Vaud, la suppression des problèmes entre Nyon et Morges-Ouest, l'élargissement à six voies de la route entre Villars-Ste-Croix et Cossonay ainsi que le projet concernant l'échangeur entre Villars-Ste-Croix, La Croix et Montreux passent à la trappe.

L'amélioration du contournement de Morges/Lausanne et la nouvelle autoroute du Glattal dans le canton de Zurich sont particulièrement urgents, estime le Conseil fédéral. Mais elles ne peuvent pas être financées par le fonds d'infrastructure.

Dans ces deux cas, il n'est pas possible d'élargir les voies existantes pour désengorger le réseau efficacement. Il faut prévoir de nouvelles liaisons de routes nationales.

Ces projets doivent être pris en charge par le financement spécial pour la circulation routière, c'est à dire ajoutés dans l'arrêté fédéral sur le réseau des routes nationales, a précisé à l'ATS le porte-parole de l'Office fédéral des routes Antonello Laveglia.

Le Parlement devra donc trancher. Le contournement de Morges/Lausanne est devisé à 2,8 milliards de francs et l'autoroute du Glattal à 2,6 milliards, a-t-il ajouté.

(ats)

Le sort des projets romands:

Certains projets romands pour résoudre les goulets d'étranglement sur le réseau des routes nationales pourront être réalisés au moyen de l'enveloppe de 5,5 milliards de francs, d'autres sont en suspens, voire écartés. Voici leur liste et les moyens financiers prévus.

MODULE 1: projets urgents soumis à approbation définitive:

- Goulet d'étranglement de Crissier (VD): 80 millions

MODULE 2: projets urgents bientôt soumis à approbation définitive:

- Tronçon Le Vengeron (GE) - Coppet (VD): 175 millions

MODULE 3: projets moins urgents à réévaluer lors du prochain message du Conseil fédéral:

- Tronçon Perly-Meyrin (GE): 840 millions

- Tronçon Meyrin-Le Vengeron (GE): 320 millions

- Tronçon Coppet (GE) - Nyon (VD): 140 millions

MODULE 4: projets écartés dont la planification ne sera pas poursuivie

- Elargissement à six voies Etoile-Perly (GE): 380 millions

- Tronçon Nyon - Morges Ouest (VD): 500 millions

- Elargissement à six voies Villars-Ste-Croix - Cossonay (VD): 100 millions

Ton opinion