Actualisé 09.08.2019 à 09:10

Energy Challenge

5 conseils pour produire moins de déchets

En Suisse, 3 milliards de francs sont dépensés chaque année pour l'élimination des ordures. Voici comment réduire leur production.

de
sts
Keystone/Jean-Christophe Bott

En raison du niveau de vie élevé, la Suisse possède l'un des taux de déchets municipaux les plus importants au monde. Selon l'Office fédéral de l'environnement, les Suisses en produisent plus de 700 kilos par personne et par an.

Trente usines d'incinération d'ordures ménagères détruisent au total environ 4 millions de tonnes de déchets dans toute la Suisse, dont 3 millions de tonnes de déchets municipaux et 1 million de tonnes provenant de l'industrie et du commerce ainsi que des pays voisins.

Tant la fabrication des produits, que l'élimination des déchets ont des effets écologiques et économiques. Outre la consommation de matières premières rares, les coûts pour éliminer toutes ces ordures – comprenant les infrastructures nécessaires – sont très élevés. Le traitement des déchets coûte à la Suisse plus de 3 milliards de francs par an. Le littering – le fait de laisser traîner ou jeter négligemment des détritus par terre – est un phénomène de plus en plus fréquent, qui implique des dépenses supplémentaires pour leur élimination et engendre des coûts d'environ 200 millions de francs par an.

Voici 5 conseils pratiques pour vous aider, en tant que consommateurs privés, à produire moins de déchets.

Évitez les emballages jetables: la réduction des déchets débute au moment de l'achat. Beaucoup d'aliments sont emballés en double ou même en triple. Dans de nombreux magasins cependant, il existe des alternatives aux emballages jetables. Les légumes ou les fines herbes, par exemple, sont également disponibles en vrac, tandis que les yaourts, l'huile, le vinaigre et les sauces comme le ketchup, la moutarde ou les pestos peuvent également être achetés dans des récipients en verre recyclables. Lors de l'achat de fruits et légumes, il est facile d'éviter les sacs en plastique supplémentaires, car les produits sont déjà emballés dans leur enveloppe naturelle et, dans la plupart des cas, ils sont lavés à la maison. Pour les mouchoirs, optez pour les boîtes en carton au lieu des paquets individuels. Les courses peuvent être ramenées à la maison dans un sac en papier, en tissu ou en jute réutilisable.

Apportez votre vaisselle: que ce soit pour prendre un café matinal, un déjeuner ou un goûter, le fait d'apporter avec vous des tasses, assiettes, bols et couverts réutilisables permet de réduire considérablement la consommation de plastique. Désormais de nombreux cafés, boulangeries ou stands de vente à emporter vendent des tasses, récipients ou couverts réutilisables et accordent des remises sur l'assortiment lorsque les clients les font remplir.

Évitez le gaspillage de nourriture: jusqu'à un tiers des aliments produits en Suisse est perdu ou gaspillé avant même d'arriver à l'assiette. Cela correspond à quelque 2 millions de tonnes d'aliments par an. Le gaspillage alimentaire a des effets considérables sur l'environnement. La production d'aliments engendre 30% de la pollution environnementale dans le monde. Si nous jetons des aliments irréprochables aux ordures, des ressources rares, comme l'eau, les sols et les sources d'énergies fossiles sont inutilement polluées ou consommées en vain. On achète souvent trop dans les pays industrialisés. C'est pourquoi, avant de faire les courses hebdomadaires, il faut se demander combien de personnes vont manger à la maison dans la semaine à venir, combien de fois, ce qu'il y a actuellement dans le frigo et comment compléter les aliments déjà achetés avec des produits frais. Des plans de menu pour établir des listes de commissions vous aident à faire des achats plus conscients. Si trop de produits frais ont été achetés malgré une bonne anticipation, beaucoup d'entre eux peuvent être congelés sans problème. En outre, les denrées alimentaires ne devraient pas être évaluées uniquement en fonction de la date de péremption. Il est préférable d'examiner de près le produit, de le sentir et de le toucher. Les aliments peuvent souvent être consommés après la date de péremption sans risque pour la santé ou perte de goût. De nombreuses soupes peuvent être préparées à partir des restes. Le partage des aliments est une alternative à la mise en conserve, à la congélation et à la réutilisation des restes. Dans de nombreuses villes, il existe aujourd'hui des initiatives de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui consistent à échanger ou à distribuer de la nourriture.

Boire l'eau du robinet: l'eau en bouteilles PET n'est pas plus saine que l'eau du robinet. Eviter de consommer de l'eau minérale ou des sodas en bouteilles PET permet d'économiser de l'énergie et de réduire la quantité de déchets. L'eau devrait être consommée – sans paille en plastique – directement dans une bouteille en verre ou une gourde recyclable.

Achats durables: de nombreux consommateurs achètent des produits qui ont une courte durée de vie, tels que des vêtements fabriqués au Bangladesh dans des conditions inhumaines, des appareils électriques ou meubles bon marché. Comme le prix bas à l'achat implique que la revente, l'échange ou la réparation ne semblent pas rentables, de nombreux biens de consommation sont éliminés prématurément. Il est utile de passer plus de temps à comparer les produits et mettre un peu plus d'argent si nécessaire pour l'achat de biens durables. Cela fait sens du point de vue de la réduction de la quantité de déchets et permet aussi de faire des économies sur le budget du ménage à long terme.

Energy Challenge 2019

L'Energy Challenge est une campagne nationale menée par des entreprises suisses avec le soutien de SuisseEnergie. Son objectif est de mieux faire connaître la thématique de l'énergie à la population suisse et de l'inciter à économiser l'énergie de manière ludique. En tant que partenaire média, 20 minutes se penche sur la thématique de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables avec des reportages, des interviews et des conseils pratiques sur la mobilité, l'alimentation, les appareils électroniques, les voyages et la rénovation énergétique. Retrouvez toutes les informations sur l'Energy Challenge 2019 ainsi que des concours avec des prix d'une valeur totale de 200'000 francs sur l'application officielle disponible sur Android et iOS.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!