Fribourg: 500'000 francs pour une erreur médicale
Actualisé

Fribourg500'000 francs pour une erreur médicale

L'Hôpital cantonal de Fribourg a versé un demi-million à la famille d'une adolescente handicapée de naissance. Ses parents réclament encore plus 12,5 millions de francs d'indemnités.

par
gco
La fillette, aujourd'hui âgée de 13 ans, est lourdement handicapée (image: capture écran TSR).

La fillette, aujourd'hui âgée de 13 ans, est lourdement handicapée (image: capture écran TSR).

Le versement de 500'000 francs a été effectué très discrètement. Même la ministre fribourgeoise de la Santé Anne-Claude Demierre n'en a pas été informée. Après avoir pris contact avec le directeur du réseau hospitalier, elle a finalement confirmé ce versement, révèle la Radio Suisse romande (RSR).

En juin 1997, une femme enceinte se rend à l'Hôpital cantonal. Elle devait accoucher dans la semaine mais constate que son bébé bouge de moins en moins. L'examen de la fréquence cardiaque du foetus détecte de graves anomalies, mais le médecin assistant interprète mal cette analyse. Au moment de l'accouchement, le bébé manque d'oxygène, mais la sage-femme est occupée dans une autre salle où se déroule une naissance difficile.

Sous assistance médicale 24h sur 24

«Lorsqu'elle est née, tout dans la tête était cassé» a expliqué, au mois d'août 2010, son père, Michel, lors d'un reportage de la TSR. Sa fille, âgée aujourd'hui de 13 ans, souffre de graves handicaps psychiques et physiques. Toute sa vie, elle devra vivre dans une institution spécialisée sous assistance médicale 24 heures sur 24 h. «Elle ne parle pas, on ne sait pas ce qu'elle voit. Elle ne peut pas contrôler ses jambes et ses bras. On a juste l'idée qu'elle sait parfois où elle est» avait précisé son père.

Le Tribunal cantonal fribourgeois avait conclu qu'une naissance par césarienne aurait dû être ordonnée et que plusieurs violations, parfois graves, du devoir de diligence ont eu lieu. En août 2010, à la suite d'un arrêt du Tribunal fédéral (TF) du 9 juillet 2010, l'Hôpital de Fribourg avait accepté sa responsabilité dans les négligences ayant entraîné, lors de sa naissance, de lourds handicaps sur la fillette.

La famille réclame plus de 13 millions de francs

Cet acompte de 500'000 francs a de quoi surprendre car le montant global des indemnités serait toujours en négociation, estime la RSR. La famille réclamait des compensations à hauteur de plus de 13 millions de francs. Une somme record en Suisse qui pourrait ébranler le monde médical.

Son avocat arguait près de 3 millions de francs pour l'Assurance-invalidité (AI) afin de couvrir les allocation passées et futures (2'790'217 francs, exactement) et un peu plus de 10 millions de francs (10'194'191 franc) pour torts moraux et frais médicaux. Cet argent est pour le bien de sa fille, soulignait son père au mois d'août 2010.

Ces chiffres pourraient être revus à la hausse en raison de «l'augmentation des prix de la santé» note la RSR.

Ton opinion