Immigration de masse: 55% des Suisses contre l'initiative UDC
Actualisé

Immigration de masse55% des Suisses contre l'initiative UDC

L'initiative de l'UDC «contre l'immigration de masse» serait actuellement refusée, selon un sondage de la SSR publié vendredi.

Si les citoyens suisses s'étaient prononcés la semaine passée, ils auraient été 55% à rejeter le texte de l'UDC, contre 37% de «oui» et 8% d'indécis, a révélé vendredi un sondage commandé par la SSR et réalisé par l'institut de recherche GfS Bern.

Ces chiffres ne diffèrent pas beaucoup de ceux publiés fin décembre dans la presse dominicale. Le camp du «non» se situait alors à 53,5% et celui du «oui» à 36%.

Le FAIF serait lui accepté par 56% des personnes, contre 27% de «non» et 17% d'indécis. L'initiative contre le remboursement de l'avortement par l'assurance de base, lancée par les milieux conservateurs ne convainc pas, avec 58% de «non», 35% de «oui» et 7% d'indécis. Pour cet objet, les opinions semblent déjà faites, constate GfS Bern. Ce n'est de loin pas le cas des deux autres.

Renversement possible

Concernant l'initiative sur l'immigration, l'institut de recherche estime en effet qu'un renversement de situation en faveur du texte est possible. En effet, les arguments des initiants séduisent une majorité des personnes interrogées.

Ils sont ainsi 64% à vouloir comme les initiants que la Suisse contrôle elle-même son immigration, et 61% à être d'accord avec l'affirmation que «l'immigration incontrôlée conduit à une pression sur les salaires, les loyers et les transports». Les sondés partagent cependant à 66% à l'avis des opposants que le contrôle de l'immigration à travers des contingents mènerait à trop de bureaucratie et à une augmentation des coûts.»

Le rôle des sans-parti

Les opposants récoltent le plus de soutien auprès des électeurs du PS (86% de «non») et des Verts (71%). Le rejet est plus mou parmi les partisans du PLR (62%) et du PDC (61%). Les sympathisants de l'UDC sont eux 77% à soutenir l'initiative de leur parti.

Les personnes sans attache partisane sont 51% à refuser le texte et 34% à le soutenir. Elles pourraient jouer un rôle important dans le rejet ou l'adoption de cette initiative, selon GfS Bern. Pour les analystes, l'adoption de l'initiative de l'UDC sur l'immigration de masse dépendra de leur capacité à mobiliser leurs sympathisants.

Le texte de l'UDC montre un fossé linguistique. Il séduit moins en Suisse romande, avec 57% de «non» et 40% de «oui», qu'en Suisse alémanique (54% de «non» et 40% de «oui») et au Tessin, le plus favorable à l'initiative, avec 42% de «oui» et 47% de «non».

Nombreux indécis

Le fonds de financement du réseau ferroviaire laisse lui encore de nombreux citoyens indécis. En Suisse romande et italienne, ils sont 30% à ne pas avoir d'opinion précise à ce sujet. Les Alémaniques sont plus au clair, avec «seulement» 14% d'indécis.

Le projet du gouvernement suscite le plus d'opposition parmi les électeurs UDC, avec 54% de refus. L'enthousiasme est tiède au sein du PLR, avec 54% de «oui». Le soutien est par contre clairement affiché par les partisans du PS (72% de «oui»), des Verts (80%) et du PDC (70%).

Les arguments du camp en faveur du FAIF font le plus souvent mouche: 75% des personnes interrogées partagent l'avis que le réseau ferroviaire doit être renforcé et 67% d'entre elles estiment que le projet est indispensable pour maîtriser l'augmentation du trafic ferroviaire.

Faible soutien

L'initiative sur l'avortement trouve elle ses seuls défenseurs dans les rangs de l'UDC. Ils ne sont toutefois que 48% à approuver le texte, contre 46% à le rejeter. La base du PDC ne veut pas modifier la loi, par 57% contre 37%. Le refus le plus clair vient de la gauche, avec 80% de «non».

Les sondés ont été 41% à déclarer vouloir se rendre aux urnes, un chiffre qui se situe en deçà de la participation de 54% lors des dernières votations le 24 novembre. Le sondage a été réalisé entre le 23 décembre et le 3 janvier auprès de 1207 citoyens répartis dans les trois principales régions linguistiques de Suisse. La marge d'erreur se situe entre /- 2,9%.

Ton opinion