15.09.2020 à 12:30

Genève59% des entreprises survivent cinq ans après leur création

Près de 14’000 sociétés ont vu le jour entre 2013 et 2017. Plus elles démarrent grosses, mieux elles résistent.

Les sociétés qui se sont maintenues ont créé des emplois.

Les sociétés qui se sont maintenues ont créé des emplois.

KEYSTONE

Cinq ans après leur création, 59% des entreprises mises sur pied à Genève existent encore. Ainsi que l’a recensé l’Office cantonal de la statistique, 2586 sociétés ont vu le jour au bout du lac en 2013. En 2017, 1517 étaient encore en activité. L’Etat constate que le taux de survie augmente avec la taille de départ: les entreprises se lançant avec un seul employé sont moins résistantes que les autres.

Les sociétés qui se sont maintenues sont parvenues à générer de l’emploi: les 1517 ayant survécu cinq ans cumulaient 2201 postes de travail en 2013. En 2017, elles en regroupaient 3673, soit une augmentation de 67%.

Au total, entre 2013 et 2017, 13’736 entreprises ont été créées ex nihilo à Genève, pour un total de 19’566 emplois liés l’année de leur arrivée sur le marché. 80% de ces sociétés ont débuté leur existence avec un seul emploi. Seules dix ont démarré leur activité avec 25 emplois ou plus. (jef)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
38 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Didier

16.09.2020 à 15:40

Bientôt cela va chuter rapidement avec les verts qui font des chicaneries pour venir au centre-ville!

Virginie

16.09.2020 à 07:50

Entreprises pratiquant largement la sous enchère salariale en engageant du personnel étranger et ou frontalier, dans le but exclusif de gagner très gros. J'espère qu'on a encore le droit de le dire sinon c'est grave.

René Prêtre le narcissique

15.09.2020 à 15:16

Dans le canton de Vaud "honore" un chirurgien, alors que ce sont les nombreuses infirmières, au front durant le covid et qui font tout le travail, portent de lourdes résponsabilités chaque jour pour un salaire de misère! Croyez-moi ces médecins hauts placés ont un travail facile et se prennent pour des dieux, alors qu'il m'en est rien. Ce sont les infirmières qui devraient être récompensées.