Actualisé 12.06.2020 à 12:53

Suisse

5G: l'association des télécoms veut lever les blocages

Les professionnels du secteur des télécommunications demandent aux politiques et aux autorités de favoriser le déploiement rapide de la 5G en Suisse.

L'Association suisse des télécommunications (Asut) veut mettre fin au blocage du déploiement et des investissements pour la 5G. Un retard dans l'introduction de cette technologie a des conséquences «graves».

Le trafic des données ne cesse d'augmenter et leur quantité double tous les 18 mois. Par conséquent selon l'Union internationale des télécommunications (UIT), le blocage d'une infrastructure 5G performante empêchera de faire face à plus de 60% du trafic internet mobile dans trois ans, écrit vendredi l'Asut dans un communiqué.

L'association enjoint les politiques et les autorités à soutenir le renouvellement nécessaire des réseaux de téléphonie mobile et de mettre fin au blocage du déploiement et des investissements.

Les derniers mois ont montré combien des réseaux de communication performants sont importants pour la société et l'économie, souligne l'Asut. «Compte tenu de la situation économique actuelle, il est incompréhensible que le secteur de la téléphonie mobile soit empêché d'investir dans l'important déploiement de l'infrastructure».

Les opérateurs de téléphonie mobile investissent chaque année entre un demi-milliard et un milliard de francs dans l'expansion du réseau mobile, rappelle-t-elle.

Célérité pour la 4G

L'introduction de la dernière génération de téléphonie mobile 4G/LTE s'était traduite par l'installation en quelques années de plus de 10'000 émetteurs dotés de cette technologie nouvelle à l'époque. En trois ans, plus de 60% des sites étaient équipés et, en 2017, la 4G/LTE était disponible à grande échelle.

Bien que les différences techniques entre la 4G et la 5G soient beaucoup moins importantes que dans les anciennes générations de téléphonie mobile, l'introduction de la 5G est retardée, voire bloquée dans de nombreux cantons et communes, déplore l'Asut.

Longueur des procédures

Les délais d'obtention d'un permis de construire en première instance ont ainsi augmenté de 37% depuis 2018. Ils s'étalent désormais sur plus de sept mois. Les recours jusqu'au Tribunal fédéral peuvent encore retarder les travaux de plusieurs années.

En outre, un grand nombre de communes et de cantons ne traitent même plus les demandes de nouvelles installations ou de modifications d'installations. Ce blocage ne concerne pas seulement les procédures de permis de construire. Les délais d'ajustement des installations existantes, qui requièrent uniquement une notification, sont aujourd'hui sept fois plus longs qu'en 2018, souligne l'association.

(ATS)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
80 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Pat OGeene

13.06.2020 à 22:00

On s'en fout. On sera tous bientôt malades avec cette 5G

Jugement

13.06.2020 à 16:57

Puisqu'il est impossible d'échapper aux rayonnements même en renonçant au 5G, il me semble qu'une votation populaire est obligatoire pour respecter la démocratie dont la Suisse est si fière . Ce n'est pas à l'industrie de nous imposer sa façon de faire pour son seul bénéfice.

Jean Luc

13.06.2020 à 16:16

blablabla, de toute manière, les fabricants vont pas regarder à la Suisse, les appareils ne seront plus compatible et on sera de toute manière obligé d'installer la 5G