Actualisé 15.05.2011 à 10:12

Sécheresse

60% de marchandises en moins sur le Rhin

Le manque d'eau affecte tout particulièrement ce fleuve, une artère coronarienne du commerce fluvial en Europe. Une aggravation de la situation n'est pas à exclure.

de
rga
Rarement les eaux du Rhin n'avaient été aussi basses. La navigation fluviale en subit les lurdes conséquences avec d'importantes pertes économiques.

Rarement les eaux du Rhin n'avaient été aussi basses. La navigation fluviale en subit les lurdes conséquences avec d'importantes pertes économiques.

«Actuellement, nos activités sont très restreintes au port de Bâle», explique Nina Hochstrasser, porte-parole des autorités portuaires de la cité rhénane, citée dans «Der Sonntag». A cause du niveau exceptionnellement bas des eaux du Rhin, les chalands ne peuvent plus être chargés normalement. «La situation est précaire. Nous avons réduit de deux-tiers nos chargements et malgré cela nous avons de la peine à nous croiser à certains endroits», raconte Peter Widmer, chef de Rhenus Alpina, une entreprise de logistique du port de Bâle.

Si la situation ne s'améliore pas, Rhenus Alpina envisage de mettre au chômage partiel ses employés, ce que confirme sa porte-parole Claudia Bracher. Les pluies de ce weekend ne changeront pas grand' chose: «Il faudrait au minimum deux semaines de pluies constantes pour que nous puissions à nouveau naviguer à pleine charge», estime Beat Heydrich, chef de l'entreprise Ultra Brag. Et il ajoute, pessimiste, que si l'eau devait encore baisser de 5 cm, les grands bateaux conteneurs «ne pourront plus naviguer du tout». Économiquement, la situation est évidemment des plus tendues, malgré l'introduction d'une taxe spéciale en raison du manque d'eau du fleuve. «Nous subissons d'énormes pertes», conclut Beat Heydrich.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!