Actualisé 05.12.2007 à 15:54

60 jours-amendes contre une ancienne conseillère d'Etat

L'ancienne conseillère d'Etat zurichoise Dorothée Fierz, inculpée de violation du secret de fonction, comparaît depuis mercredi devant le Tribunal de district de Zurich.

Le procureur a requis une peine de 60 jours-amendes à 310 francs avec sursis.

La radicale, qui avait démissionné avec fracas du Conseil d'Etat début mai 2006, devrait en outre, selon le procureur, s'acquitter d'une amende de 3000 francs. Les trois autres co-accusés, des cadres de son département, risquent entre 21 et 45 jours-amendes et entre 1000 et 1500 francs d'amende.

Dorothée Fierz, ancienne ministre des travaux publics, et ses trois anciens cadres sont inculpés de violation du secret de fonction pour avoir transmis en avril 2006 des documents confidentiels à la presse. La magistrate était alors en conflit avec la ministre de l'économie, Rita Fuhrer (UDC), à cause de la réorganisation de l'Office des routes.

Lâchée par son parti, Dorothée Fierz avait annoncé sa démission peu de temps après la publication des informations confidentielles. Elle avait déclaré assumer la responsabilité politique de ce qui s'était passé, tout en niant avoir commis une faute pénale. Les quatre accusés nient avoir discuté et décidé ensemble la remise des documents à la presse.

Chef de la communication en cause

Selon l'ancienne magistrate, la décision a été prise par son ancien chef de la communication et lui seul. Celui-ci a avoué et a été condamné à 45 jours-amendes à 120 francs ainsi qu'à 1000 francs d'amende. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!