Actualisé 03.08.2011 à 05:51

Guatemala

6060 ans de prison pour meurtres

Quatre anciens militaires ont été reconnus coupables de meurtres de masse au Guatemala. Ils ont écopé de plus de 6000 ans de prison.

Quatre hommes ont été reconnus responsables du massacre de 201 paysans en 1982, au Guatemala.

Quatre hommes ont été reconnus responsables du massacre de 201 paysans en 1982, au Guatemala.

Un tribunal guatemalteque a condamné mardi à 6O60 années de prison chacun quatre ex-militaires accusés du massacre de 201 paysans entre le 6 et 8 décembre 1982 durant la guerre civile au Guatemala (1960-1996), a-t-on appris de source judiciaire.

C'est la première fois que d'ex-militaires guatémaltèques sont condamnés pour avoir perpétré un massacre au Guatemala.

Reconnus commes les auteurs du massacre, les prévenus, membres d'une unité d'élite de l'armée, ont écopé de 30 ans de prison incompressibles par paysan assassiné, soit un total de 6O60 années d'internement, selon les attendus du procès.

A cette peine, se sont ajoutées 30 autres années de prison pour chacun des prévenus jugés coupables de «crimes contre l'humanité et d'atteinte à la sécurité de l'Etat».

Les juges ont également estimé que les coupables avaient fait preuve de «perversité» en faisant «disparaître de la carte» le village de Dos Erres sis dans la commune de «La Liberté» (La Libertad), dans le département de Peten, a environ 600 km au nord de la capitale.

Trente-six ans d'affrontements au Guatemala entre la guérilla rurale pro-révolutionnaire (IAR, Mouvement du 13 mai) et un pouvoir soutenu par les militaires, et des milices d'extrême droite soutenues par l'armée (Nouvelle Organisation anticommuniste, Main blanche) ont fait plus de 100.000 morts et 40.000 disparus, et poussé plus de 100.000 personnes à l'exil. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!