Sibérie: 64 personnes ont jusqu'ici péri dans l'accident de la centrale
Actualisé

Sibérie64 personnes ont jusqu'ici péri dans l'accident de la centrale

Le bilan de la catastrophe sans précédent cette semaine dans une centrale hydroélectrique de Sibérie a augmenté à 64 morts.

Onze personnes sont toujours portées disparues, a indiqué samedi un porte-parole des sauveteurs sur place.

La centrale de Saïano Chouchenskaïa, en Khakassie, à environ 4300 kilomètres à l'est de Moscou, a été ravagée lundi par un accident spectaculaire, dont les causes demeurent inconnues.

Près de 2000 personnes - secouristes, experts et employés - sont mobilisées sur les bords du grand fleuve Ienisseï pour fouiller et déblayer les débris de la centrale hydroélectrique, dont un tiers a été détruit, alors que les chances de retrouver des survivants sont de plus en plus minces.

Arrivé vendredi en Khakassie, le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a affirmé que les disparus de la catastrophe devaient être considérés comme morts, ce qui porte selon lui le bilan des tués à 75. «Il est inutile de prétendre que ceci n'est pas clair», a-t-il déclaré, lors d'une visite à la centrale de Saïano Chouchenskaïa.

Le site, construit il y a 30 ans par le pouvoir soviétique en Sibérie, est le plus gros ouvrage de son genre en Russie et l'un des plus puissants du monde.

(ats)

Ton opinion