Il faut se bouger: 6h de télé par jour, 5 ans de vie en moins
Actualisé

Il faut se bouger6h de télé par jour, 5 ans de vie en moins

L'inactivité physique est synonyme de réduction de l'espérance de vie. Une étude détermine que le fait de regarder la télé a un impact direct sur ce problème sanitaire.

La famille Simpson passe le plus clair de son temps scotchée au petit écran.

La famille Simpson passe le plus clair de son temps scotchée au petit écran.

Faire de l'exercice 15 minutes par jour pourrait rallonger l'espérance de vie de trois ans tandis que regarder la télévision six heures quotidiennement pourrait au contraire la réduire de cinq ans, selon deux études publiées mardi.

Les mises en garde sur les risques d'une vie trop sédentaire ne sont pas nouvelles, mais ces deux récentes études, réalisées à Taïwan et en Australie auprès de volontaires et publiées par deux revues médicales britanniques, «The Lancet» et le «British Journal of Sports Medicine», précisent les risques.

A Taïwan, 400'000 volontaires ont été placés sous surveillance médicale complète de 1996 à 2008 et classés en cinq catégories selon leurs habitudes de vie : pas ou peu actives, moyennement actives, actives et très actives.

Les équipes de l'Institut national de recherches médicales de Taïwan et de l'Université nationale du sport de Taïwan ont ensuite comparé les personnes qui faisaient de l'exercice à celles qui s'en abstenaient complètement.

Résultats: celles qui faisaient de l'exercice physique à raison de 15 minutes par jour, réduisaient leurs risques de mortalité en général de 14% et ceux d'avoir un cancer de 10%, augmentant en moyenne leur espérance de vie de trois ans. Ces bénéfices concernent aussi bien les hommes que les femmes de tout âge ainsi que les personnes comportant des risques cardiovasculaires.

En revanche, les personnes ne pratiquant aucun exercice physique voyaient leurs risques de mortalité augmenter de 17%, comparées aux groupes pratiquant un peu d'exercice physique.

Une autre étude a été réalisée en parallèle à l'université de Queensland en Australie en utilisant des données recueillies à partir de 1999-2000 auprès de 11.000 adultes âgés de 25 ans au moins.

Fondée sur une construction statistique rapportée à l'ensemble de la population australienne âgée de 25 ans et plus, elle a permis de calculer que six heures de télévision quotidiennes réduisait l'espérance de vie de cinq ans, en raison de l'inactivité physique générée par cette occupation. (afp)

Ton opinion