Actualisé 26.08.2009 à 17:35

Travaux en gare lausannoise

70 000 à 80 000 voyageurs seront touchés

La gare de Lausanne va vivre un gros week-end de travaux du 4 au 6 septembre.

de
ats/mfe

Les trains ne circuleront plus du côté est, direction Palézieux. Au moins 70 à 80 000 voyageurs seront touchés. Ils devront emprunter des bus ou des itinéraires de substitution et compter avec une trentaine de minutes de trajet supplémentaires.

Vendredi 4, dès 20h, le trafic entre Lausanne et Palézieux sera progressivement interrompu. La suspension durera jusqu'au lundi matin à 05h30, moment où les trains recommenceront à circuler normalement. Le timing est serré, mais c'est «faisable», a expliqué mercredi devant la presse Jean-Jacques Dubuis, chef de projet.

Lors de ces travaux, les CFF remplaceront plusieurs dizaines de mètres de rail et onze aiguillages. La pose des nouveaux aiguillages, tôt samedi matin, constituera l'une des étapes les plus spectaculaires de l'opération.

Schubertiade et Mylène Farmer

Durant ce week-end, les voyageurs de Suisse alémanique sont priés d'utiliser la ligne du pied du Jura pour gagner Lausanne et Genève. Ceux qui veulent rejoindre la Riviera ou le Valais peuvent passer par le Lötschberg ou emprunter les trains détournés entre Palézieux et Vevey. Une brochure donne des renseignements détaillés.

Les CFF conseillent aux mélomanes qui se rendent à Payerne pour la Schubertiade d'emprunter les trains pour Yverdon-les-Bains. Ils recommandent aux fans de Mylène Farmer de prévoir assez de temps pour gagner Genève, le samedi soir. 35 000 personnes sont attendues au Stade de Genève et 40 000 à la Schubertiade.

Noeud névralgique

La gare de Lausanne, qui voit passer quelque 600 trains par jour, constitue un endroit névralgique du réseau CFF, a rappelé Philippe Gauderon, chef des infrastructures. Le dernier renouvellement des aiguillages en gare-est remonte à 1982. «Après ces travaux, ce sera impeccable pour les 25 prochaines années», a ajouté M. Gauderon.

Pour limiter au maximum l'impact sur leur clientèle, les CFF ont décidé de concentrer le gros morceaux des travaux sur un seul week- end, avec un arrêt total du trafic ferroviaire. La formule classique, avec le maintien des trains, aurait pris des mois de plus et coûté plus cher, a expliqué M. Gauderon.

Les travaux coûteront 4,5 millions de francs au total. Quelque 850 m3 de matériaux seront excavés, 1400 tonnes de ballast remplacés, dont 850 tonnes le premier week-end de septembre. Les travaux se poursuivront jusqu'en octobre, mais principalement la nuit, sans interruption de trafic.

Une brochure disponible dans les gares offre des conseils pratiques pour chaque trajet. Quelque 85 agents CFF informeront les usagers.

Retard dans l'entretien

Les CFF ont pour plus d'un milliard de francs de retard dans l'entretien de leur réseau. Les moyens actuellement engagés sont insuffisants. Ils devront être augmentés pour faire face à l'augmentation du trafic ferroviaire, demande l'ancienne régie.

«Les premiers résultats d'une étude réalisée par des experts extérieurs montre que le réseau est globalement dans un bon état, mais l'usure est plus importante que prévu», a expliqué mercredi à Lausanne Philippe Gauderon, chef des infrastructures. Il a calculé que ces dernières années, les CFF ont accumulé du retard dans l'entretien, évalué à plus d'un milliard de francs. /ats

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!