Autriche: 70 euros et un souper au lieu de son gain
Actualisé

Autriche70 euros et un souper au lieu de son gain

Le Zurichois qui pensait avoir remporté le jackpot de 43 millions d'euros ne repartira finalement pas les mains vides. Le casino a décidé de le dédommager.

par
ofu

Behar Merlaku croyait avoir remporter le gros lot dans un casino de Bregenz en Autriche. Comme nous vous le révélions lundi, l'écran de sa machine à sous affichait la somme faramineuse de 42'949'672,86 euros. Mais l'homme qui se croyait déjà pleins aux as a rapidement été ramené à la dure réalité. Le directeur de l'établissement lui a annoncé qu'il n'avait pas gagné et que le jackpot avait été déclenché par un bug informatique.

Défaut technique

«Behar Merlaku avait déjà fini sa partie et avait demandé de transférer son crédit sur sa carte de jeu», explique le porte-parole des Casinos Austria, Martin Himmelbauer, au Blick.ch. Le Zurichois de 26 ans aurait ensuite appuyé une nouvelle fois sur le bouton «start», ce qui aurait activé un nouveau jeu et déclenché un bug informatique. «C'est à cause de ce défaut technique que l'écran de l'appareil affichait, faussement, la somme de 42'949'672,85 euros», précise Himmelbauer.

4'500 euros

Peter Himmelbauer se justifie également en précisant que la somme maximale à gagner sur cette machine à sous était de 4'500 euros. «Des gains supérieurs à un million d'euros existent, mais uniquement dans le cadre d'un Jackpot spécial et sur d'autres types de machines». Et c'est pour cela que le casino refuse de débourser les 42'949'672,85 euros. En contre-échange, l'établissement souhaite payer la somme de 70 euros que le zurichois avait réellement gagné ce soir-là. Un souper est également offert comme indemnisation.

«Notre établissement propose un bon service et nous nous efforçons de satisfaire nos clients. Il est donc normal que nous offrons un souper pour excuser le malentendu», précise Peter Himmelbauer. «Mais ce client ne voulait pas récupérer les 70 euros sur sa carte de jeu, il était très agité et une discussion calme était impossible.»

Ton opinion