Crise migratoire: 700 migrants interceptés au large de la Libye
Actualisé

Crise migratoire700 migrants interceptés au large de la Libye

Les gardes-côtes libyens ont empêché vendredi deux embarcations de rejoindre l'Europe.

1 / 150
Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Le pic de la crise des réfugiés en Europe est «est derrière nous», estime l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (29 juin 2017)

Keystone
L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

L'Italie ne sait plus comment faire face à l'afflux de migrants venant des côtes africaines et appelle l'aide de l'UE. Les autorités italiennes ont même évoqué la possibilité de fermer leurs ports aux navires de sauvetage pour faire pression sur les partenaires européens de Rome, (28 juin 2017)

AFP/archive/photo d'illustration
Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

Plus de 3300 migrants ont été secourus dimanche en Méditerranée au cours de 31 opérations distinctes. (Lundi 26 juin 2017)

AFP

«Les gardes-côtes ont intercepté vendredi à l'aube 700 migrants à 3 miles nautiques de la ville de Sabratha», à 70 km à l'ouest de Tripoli, a indiqué le général Ayoub Qassem.

Selon lui, des passeurs qui étaient sur la plage ont tiré sur la patrouille des gardes-côtes sans faire de victimes.

«Les gardes-côtes ont riposté, obligeant les trafiquants à prendre la fuite», a ajouté M. Qassem.

La plupart des migrants arrêtés sont d'Afrique sub-saharienne, mais des Egyptiens, des Syriens, des Tunisiens et des Palestiniens étaient aussi à bord des deux embarcations, a-t-il précisé.

3 morts depuis vendredi

Alors que les pays européens tentent de freiner le flux de migrants, avec notamment un soutien renforcé aux gardes-côtes libyens, plus de 1.360 migrants ont été secourus depuis vendredi par les gardes-côtes italiens, et trois retrouvés sans vie, à bord d'une douzaine d'embarcations de fortune parties de Libye malgré l'hiver.

Les passeurs de migrants clandestins profitent du chaos qui règne en Libye depuis la chute du régime Kadhafi en 2011. La plupart des départs ont lieu depuis l'ouest du pays, à destination de l'Italie qui n'est qu'à 300 kilomètres.

En l'absence d'une armée ou d'une police régulière, plusieurs milices font office de garde-côtes tout en étant souvent accusées de complicité voire d'implication dans ce trafic lucratif. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion