Actualisé 12.10.2008 à 16:15

Castro sur la dette américaine

«710 milliards d'années» pour la compter

En pleine crise financière mondiale, le leader cubain Fidel Castro a ironisé sur la dette publique des Etats-Unis, en estimant à «710 milliards d'années» le temps de compter un à un tous les dollars qu'elle représente.

«En supposant huit heures de travail quotidien, sans perdre une seconde, au rythme élevé de cent billets d'un dollar par minute et 300 jours de travail par an, un homme passerait 710 milliards d'années à compter cette somme», affirme Fidel Castro dans une de ses «réflexions» sur l'actualité.

L'ancien président cubain, qui a cédé en 2006 le pouvoir à son frère Raul pour des raisons de santé, a souligné n'avoir pas «trouvé d'autre façon de se représenter le volume de cette masse d'argent», une dette qu'il reproche au gouvernement américain de «décharger sur les nouvelles générations». «Le peuple paie toujours les comptes», a-t-il poursuivi, tout en affirmant que la crise financière mondiale se traduirait chez les peuples par «plus de conscience, de rébellion et de révolutions».

Selon le leader cubain, «la crise actuelle et les brutales mesures du gouvernement des Etats-Unis pour se sauver entraîneront plus d'inflation, de dévaluation des monnaies nationales, de pertes douloureuses pour les marchés, des prix plus faibles pour les exportations et un échange encore plus inégal».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!