Actualisé 27.10.2008 à 17:24

Médecins Sans Frontières8'000 patients soignés dans une favela de Rio

Médecins Sans Frontières (MSF) a soigné plus de 8'000 personnes, la plupart victimes de la violence, en une année dans le Complexo de Alemao, qui regroupe treize favelas du nord de Rio de Janeiro, ont indiqué mercredi les responsables de cette organisation humanitaire.

«La plupart des patients souffraient de blessures dues à la violence, mais nous avons eu aussi des cas d'accidents domestiques, d'infections respiratoires et de dengue», une maladie tropicale transmise par un moustique, a indiqué Dalila Franco, responsable de l'accueil psycho-social dans la favela.Lors de la présentation, dans une station de métro de Rio, d'un an de travail de MSF, Dalila Franco a souligné l'importance d'avoir un centre médical au coeur du Complexo do Alemao.«Les habitants ne peuvent même pas en sortir. Ils doivent prendre deux minibus et ils n'ont pas les moyens de payer», a dit la responsable.De plus, selon elle, les services de santé publique de la région n'arrivent pas à faire face à la demande. Le Complexo do Alemao compte 150'000 habitants officiellement «mais nous savons qu'en réalité il y a en près du double», a-t-elle-dit.MSF, qui a des projets à Rio depuis 1991, devrait rester encore deux ans dans le Complexo do Alemao et après le départ de l'ONG, le centre médical sera repris par la mairie de Rio.Le centre de MSF offre des soins médicaux et psychologiques et dispose de deux ambulances pour transférer les malades les plus graves dans des hôpitaux publics.La plupart des traitements psychologiques sont destinés à des personnes dont la vie a été affectée par la «guerre» qui oppose souvent des bandes de trafiquants de drogue rivales dans les favelas: 50% sont des enfants, 40% des femmes et 10% des hommes, selon Dalila Franco. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!