Actualisé 04.04.2008 à 13:45

81% des Américains estiment que leur pays est sur la mauvaise voie

Plus de 80% des Américains pensent que leur pays est sur la mauvaise voie, le pourcentage le plus fort jamais observé depuis le début des années 1990, selon un sondage réalisé pour CBS et le «New York Times», rendu public jeudi.

Ainsi 81% des personnes interrogées pensent que «les choses sont assez sérieusement sur la mauvaise voie». Les Américains étaient 69% à penser la même chose en 2007 et seulement 35% au début 2002.

En cette période économique tumultueuse, ce sondage confirme par ailleurs que l'économie est passée en tête des enjeux de la campagne présidentielle, devant l'Irak: 37% citent l'économie ou le marché de l'emploi en tête de leurs préoccupations, contre 17% le terrorisme ou la guerre. Néanmoins, 72% des personnes interrogées considèrent leur situation financière personnelle comme assez bonne ou très bonne.

Mais seulement 21% des personnes interrogées pensent que l'économie dans son ensemble se porte bien, le plus bas niveau depuis 1992. Environ deux tiers des personnes interrogées croient que l'économie est déjà en récession.

Selon les résultats de l'enquête, publiés sur le site web du «New York Times», 78% des personnes interrogées estiment que les Etats-Unis connaissent davantage de problèmes qu'il y a cinq ans, contre 4% qui croient que le pays va mieux. D'après le quotidien, il s'agit du plus haut taux d'insatisfaction jamais enregistré depuis que le sondage a été introduit au début des années 1990.

Le taux d'approbation du président George W. Bush demeure toutefois inchangé depuis l'été dernier, 28% des personnes interrogées se disant satisfaites de son travail.

Le sondage révèle aussi que les Américains ont tendance à attribuer la responsabilité de la présente crise immobilière au gouvernement plutôt qu'aux banques ou aux acheteurs de maisons: 40% pensent que les régulateurs sont responsables, contre 28% qui citent les organismes de crédits et 14% ceux qui ont emprunté. En réaction à la crise, 53% des Américains disent préférer que leur gouvernement vienne en aide aux personnes qui éprouvent des difficultés avec leur prêt hypothécaire.

Ce sondage a été réalisé au téléphone du 28 mars au 2 avril auprès de 1.368 adultes dans tout le pays. Sa marge d'erreur est de plus ou moins trois points de pourcentage. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!