Actualisé 23.01.2009 à 22:29

Maroc81 personnes soupçonnées de trafic de drogue

Quatre vingt-et-une personnes soupçonnées d'être impliquées dans un trafic de drogue international ont été présentées au juge d'instruction près la cour d'Appel de Casablanca, selon l'agence de presse officielle marocaine.

Parmi les suspects, figurent des éléments de la gendarmerie, de la Marine royale et des Forces auxiliaires, rapporte la MAP vendredi.

Le juge d'instruction a entendu mercredi et jeudi les 81 personnes poursuivies pour trafic de drogue à partir de Nador à destination de la Belgique et des Pays-Bas via l'Espagne, précise l'agence en citant des sources judiciaires.

«C'est la première fois qu'un groupe aussi important comprenant des éléments de la Gendarmerie royale, des Forces auxiliaires et de la Marine royale, est impliqué dans une affaire de drogue», a-t-on souligné de source judiciaire.

Ce groupe comprend des officiers, ainsi que des civils impliqués à différents niveaux dans ce trafic (fournisseurs de drogue présumés, pilotes d'embarcations pneumatiques et personnel de stations service), a-t-on expliqué de même source.

Les trafiquants présumés auraient exporté plusieurs tonnes de haschisch vers la Belgique et les Pays-Bas via l'Espagne.

Les services de sécurité avaient procédé le 11 janvier sur instructions du parquet à l'arrestation d'un important narcotrafiquant, qui effectuait des expéditions de chira de la région de Nador vers les côtes espagnoles. Un important réseau, qui opérait avec la complicité d'éléments de la Gendarmerie royale, de la Marine Royale et des Forces auxiliaires, avait alors été démantelé, selon la MAP.

Les personnes citées dans le cadre de cette enquête ont été entendues et suspendues de leurs fonctions par leurs corps respectifs.

Il s'agit de 61 personnes dont 29 appartiennent au corps de la Marine royale, 17 à la Gendarmerie royale et 15 aux Forces auxiliaires. Vingt autres membres présumés du réseau ont été interpellés. Ils sont soupçonnés d'être impliqués à différents niveaux dans le trafic, comme pilotes des embarcations, receleurs ou revendeurs. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!