Mexique: 9 cadavres décapités à Tijuana

Actualisé

Mexique9 cadavres décapités à Tijuana

Neuf cadavres décapités ont été trouvés dimanche dans un terrain vague de Tijuana, la ville mexicaine frontalière des Etats-Unis face à San Diego (Californie).

Il s'agit vraisemblablement d'un nouveau règlement de comptes entre bandes de trafiquants de drogue, dont la guerre locale pour le contrôle du marché et de l'exportation vers les Etats-Unis a fait 350 morts depuis le début du mois de septembre, selon les services du procureur de l'Etat de Basse Californie.A Tijuana, samedi soir, un commando armé avait tué un adulte et deux enfants de 13 et 3 ans en tirant des rafales d'armes automatiques dans une épicerie.Et dans la nuit, un groupe d'hommes armés a abattu un couple dans sa voiture, devant un centre commercial de la ville.C'est dans le nord du Mexique, de Tijuana à Ciudad Juarez, face à El Paso au Texas, que la guerre des cartels est la plus sanglante. On est là dans le «couloir» du transit de la drogue vers les Etats-Unis, premier client de la cocaïne mondiale, dont la totalité de la production, 950 tonnes/an, provient exclusivement d'Amérique latine.A Chihuahua, capitale de l'Etat du même nom, dont Ciudad Juarez est frontalière, un commandant de police judiciaire a été tué samedi soir, criblé de balles à bord d'une voiture de service, ainsi qu'un hôtelier, qui a reçu quatre balles dans la poitrine et eux dans la tête.La guerre des cartels a fait plus de 4.500 morts au Mexique depuis le début de 2008. A Ciudad Juarez, considérée comme la ville la plus dangereuse du pays, on en a compté plus de 1.300, et 685 selon les autorités à Tijuana.Le gouvernement, qui a déployé plus de 36.000 policiers et militaires dans le pays contre les cartels, marque toutefois des points depuis quelques mois.Plusieurs «gros bonnets» du trafic ont été appréhendés, tout comme des dirigeants des services de police, dans une opération «mains propres» déclenchée en juillet et qui a notamment abouti à l'arrestation de l'ancien directeur du service fédéral des Enquêtes spécialisées dans le crime organisé (Siedo). (afp)

Ton opinion