Glissement de terrain: 92 morts et les recherches continuent
Actualisé

Glissement de terrain92 morts et les recherches continuent

Les secours ont continué dimanche, dans un village de l'ouest de l'Inde, à fouiller les dizaines de maisons englouties mercredi par un glissement de terrain. Elles ont découvert 92 corps, mais le bilan final pourrait atteindre 160 morts.

Les pluies continuelles et les vents violents continuaient à rendre les opérations difficiles, bien que les secours utilisent maintenant des pelleteuses.

Les pluies continuelles et les vents violents continuaient à rendre les opérations difficiles, bien que les secours utilisent maintenant des pelleteuses.

De l'amas de boue et de débris, les sauveteurs, qui avaient retiré samedi 73 corps et huit survivants, ont trouvé dans les dernières 24 heures 19 corps supplémentaires, mais aucun nouveau survivant. L'espoir est désormais très mince de trouver quelqu'un en vie.

«Nous avons maintenant trouvé 92 corps et huit survivants. Mais nous nous attendons à trouver 68 corps de plus», a déclaré à l'AFP Alok Awasthi, responsable de l'agence de gestion des catastrophes naturelles. Il a ajouté que les secours avaient fouillé environ 60% de la zone touchée.

Toujours sous le mauvais temps

Les pluies continuelles et les vents violents continuaient à rendre les opérations difficiles, bien que les secours utilisent maintenant des pelleteuses. Plus de 160 personnes vivaient dans les quelques dizaines de maisons du village de Malin, dans l'Etat du Maharashtra, qui ont été englouties lorsqu'une colline proche s'est effondrée, emportée par les pluies de la mousson.

Des experts en catastrophes naturelles ont estimé que le glissement de terrain était dû en partie à la déforestation et à la construction de bâtiments sur les collines. Pendant la mousson de 2013, quelque 6000 personnes sont mortes ou ont été portées disparues dans des crues soudaines ou des glissements de terrain dans l'Etat d'Uttarakhand. (ats)

«Aucun espoir» de retrouver des survivants du glissement de terrain

Les secouristes écartaient dimanche la possibilité de retrouver des survivants d'un glissement de terrain dans le nord-est du Népal, qui a fait au moins 9 morts et pourrait avoir enseveli plus de 100 personnes sous des tonnes de boue et de roche. Neuf corps ont été extraits des décombres après le glissement de terrain, provoqué par de fortes pluies de mousson, qui a anéanti plusieurs hameaux samedi à l'aube, a-t-on appris de source officielle. «Il y a plus de 24 heures que des gens seraient enseveli dans la boue. Nous n'avons aucun espoir de retrouver quelqu'un en vie», a déclaré Yadav Prasad Koirala, responsable gouvernemental de la gestion des catastrophes naturelles. «Nous avons récupéré un cadavre de plus, ce qui porte le bilan à neuf personnes tuées», a-t-il précisé dimanche à l'AFP, ajoutant que «selon nos informations, 155 personnes sont toujours portées disparues».

Ton opinion