Sortie cinéma: A 11 ans, elle vit l’horreur avec une mère toxico
Publié

Sortie cinémaA 11 ans, elle vit l’horreur avec une mère toxico

Le cinéaste suisse Pierre Monnard signe une fiction marquante sur la scène ouverte de la drogue zurichoise des
années 1990, qu’il raconte à hauteur d'enfant.

par
Marine Guillain

Le Platzspitz. Au cœur de Zurich, cette mecque de la drogue à ciel ouvert était l’un des plus grands lieux de deal d’Europe (3000 toxicos s’y arrêtaient chaque jour) jusqu’à son évacuation en 1992. Avec «Les enfants du Platzspitz», le Fribourgeois Pierre Monnard revient sur cette époque sombre à travers le regard d’une fille de 11 ans, Mia (Luna Mwezi). Après la fermeture du site, elle déménage dans l’Oberland zurichois avec sa mère (Sarah Spale). Alors que celle-ci ne parvient pas à rester clean, l’enfant écoute une cassette des Beach Boys pour se couper de la brutalité ambiante. Elle se réconforte avec un ami imaginaire, s’attache à une famille de substitution et essaie de trouver 10’000 francs pour emmener sa maman aux Maldives, loin de cet enfer.

À l’époque, Pierre Monnard était ado. Un de ses amis était tombé dans la drogue et n’a pas survécu. C’est en lisant plus tard l’autobiographie de Michelle Halbheer, enfant de toxico, qu’il a décidé d’en faire «Les enfants du Platzspitz». Le film a créé l’événement outre-Sarine à sa sortie, en janvier.

Ce succès, on le souhaite aussi en Suisse romande. Il est sincèrement difficile de ne pas être pris aux tripes par ce récit puissant, souvent glauque, mais teinté de lueurs d’espoir. Sa plus grande force se trouve dans l’interprétation de Luna Mwezi et Sarah Spale, si justes qu’elles en sont bluffantes.

«Les enfants du Platzspitz»

De Pierre Monnard. Avec Luna Mwezi, Sarah Spale. Sortie mercredi 19 août 2020. ****

De Pierre Monnard. Avec Luna Mwezi, Sarah Spale. Sortie mercredi 19 août 2020. ****

À lire sur le même sujet:

  1. «C’est la seule expédition où j’ai eu peur pour ma vie»
  2. Quand une comète menace la planète entière
  3. Jared Leto: oui pour Andy Warhol, oui pour «Tron 3»!
  4. «Dirty Dancing» aura bien une suite!
  5. Benjamin Voisin: «Ma liberté est primordiale»
  6. «C’est dans le regard de l’autre qu’on est des Noirs»
  7. «Une sirène à Paris», cette parenthèse enchanteresse

Ton opinion

28 commentaires