Zurich - À 142 km/h en ville et 221 km/h sur une autoroute, mais il échappe à la prison
Publié

ZurichÀ 142 km/h en ville et 221 km/h sur une autoroute, mais il échappe à la prison

Un Italien a été condamné à une peine avec sursis. Pour atténuer celle-ci, le tribunal a pris en compte la faillite qu’il a subie après son retrait de permis.

«Je voulais essayer ma nouvelle voiture», a déclaré l’homme pendant son procès. 

«Je voulais essayer ma nouvelle voiture», a déclaré l’homme pendant son procès.

20min/Taddeo Cerletti

Lors des mois d’août et de septembre de l’année 2018, un intrépide automobiliste a commis quatre très gros excès de vitesse à Zurich et dans sa périphérie, comme le raconte le «Tages-Anzeiger». Sur une autoroute, il a été flashé à 187 km/h sur un tronçon limité à 100. Le lendemain, c’était une vitesse de 142 km/h sur une route limitée à 50 qui était enregistrée. Il a remis le couvert quelques mois plus tard dans les Grisons, là, il a carrément foncé à 221 km/h sur une autoroute.

Le dangereux Italien de 38 ans vient d’être entendu par le tribunal. Qu’est-ce qui lui a pris? «Je voulais seulement essayer ma nouvelle voiture. Je ne le ferai plus jamais», a-t-il expliqué. Après un accord, le jugement se fera sous forme de procédure simplifiée: l’homme a avoué et collaboré aux investigations, évitant de devoir passer par des expertises plus poussées. La peine: 24 mois de prison. Avec sursis.

Faillite et lourde amende

Comme l’a rappelé le juge, les infractions commises par le chauffard auraient pu, ou dû, lui coûter une peine ferme. Or, d’autres éléments sont entrés en ligne de compte. L’homme s’est bien évidemment fait retirer son permis dès qu’il a été attrapé. La mesure a entravé l’homme dans sa profession: il ne pouvait plus se rendre sur les chantiers, et il a fait faillite.

Il a également été condamné à payer une lourde peine pécuniaire, à suivre un programme de sensibilisation sur les dangers de la route et à prendre en charge les frais de procédure. Au total, il en aura pour environ 50’000 francs. «J’ai fait des erreurs, je le comprends maintenant», s’est-il lamenté.

(ywe)

Ton opinion

126 commentaires