Terrorisme: A 16 ans, il est arrêté en Norvège pour un projet d’attentat
Publié

TerrorismeA 16 ans, il est arrêté en Norvège pour un projet d’attentat

Un adolescent syrien, arrivé à Oslo depuis plusieurs années, a été interpellé en pleins préparatifs d’un acte terroriste.

Photo d’illustration.

Photo d’illustration.

AFP

Les services de sécurité norvégiens ont annoncé vendredi l’arrestation d’un adolescent syrien de 16 ans soupçonné d’avoir préparé un attentat contre une cible qui n’a pas été précisée.

Le suspect, arrêté jeudi, est un Syrien vivant dans la capitale norvégienne depuis plusieurs années et qui avait entamé des préparatifs en vue d’un passage à l’acte, a indiqué à l’AFP un porte-parole de l’Agence de sécurité de la police norvégienne (PST).

«Il est soupçonné d’avoir préparé un attentat. C’est plus grave que les cas plus habituels de participation ou tentative de participation à une organisation terroriste», a souligné le porte-parole, Trond Hugubakken.

Il clame son innocence

Un tribunal d’Oslo a ordonné vendredi son placement en détention provisoire pour deux semaines, à l’issue d’une audience tenue à huis clos. De cette décision judiciaire, il ressort que l’adolescent s’était procuré «des matières dangereuses» et que les soupçons de projet d’attentat sont étayées par des informations contenues dans son historique de conversations.

«Le tribunal estime que l’accusé, à juste titre, peut être soupçonné des faits décrits dans la mise en accusation», a estimé la juge. Aucune précision n’a été fournie sur la nature de la cible qui, selon les éléments recueillis par l’AFP, se trouve sur le territoire norvégien.

«Il clame son innocence et va demander sa remise en liberté. Son âge n’est pas compatible avec un maintien en détention», a de son côté indiqué à l’AFP, Andreas Berg Fevang, l’avocat du suspect. Selon le journal VG, l’adolescent est un sympathisant du groupe Etat islamique, qui serait arrivé en Norvège par voie de regroupement familial.

D’autres arrestations pas exclues

«Au cours des dernières années, nous avons vu des jeunes, y compris des enfants de 13 ou 14 ans, être radicalisés tant dans des milieux d’extrême droite que dans des milieux islamistes radicaux», a souligné Trond Hugubakken. «C’est une tendance inquiétante».

Vendredi, la police norvégienne a également inculpé pour appartenance à une organisation terroriste une Norvégienne d’origine pakistanaise rapatriée pour raisons humanitaires l’an dernier depuis le camp Al-Hol contrôlé par les Kurdes en Syrie.

(AFPE)

Ton opinion