Valais - A 19 ans, il fait la pluie et le beau temps sur le web
Publié

ValaisA 19 ans, il fait la pluie et le beau temps sur le web

Geek de la météo, Robin Métrailler s’est bâti une sacrée communauté sur Facebook. Il évoque sa passion avec humilité.

par
Francesco Brienza

Ses amis et sa famille se moquaient de lui quand il a lancé sa page, en 2017. «Au 10’000e abonné, ils ont arrêté», sourit le jeune Valaisan. Désormais, le compte Météo Robin rassemble 60’000 followers, tous à l’affût des prévisions gratuites du météorologue amateur. En pleine révisions pour ses examens de maturité, il nous a reçus chez lui, à Muraz. Son bureau? Le canapé du salon. «D’habitude, il bosse plutôt allongé», lance sa maman Françoise depuis la cuisine.

La révélation est arrivée à l’âge 4 ans, lorsque le petit Robin montait aux Crosets en plein été pour ramener de la neige jusque dans son jardin. Aujourd’hui, il passe ses journées à scruter les cartes satellites du ciel et les modèles de prévisions. «Ca peut aller de une heure par jour par ciel bleu, jusqu’à quinze en cas de grosse activité orageuse», explique-t-il.

Plus tard, l’étudiant se verrait bien en Monsieur Météo à la télévision, ou chez Météo suisse.

Plus tard, l’étudiant se verrait bien en Monsieur Météo à la télévision, ou chez Météo suisse.

Vanessa Lam

Pour déchiffrer les pictogrammes et les diagrammes, le passionné autodidacte a dévoré quantité de bouquins et déjà effectué deux stages chez Météo suisse. «Je crois que ce que les gens aiment, c’est ma façon de vulgariser les phénomènes», dit-il avec humilité. Lorsque des intempéries sérieuses se produisent, le solide gaillard pose son laptop et chausse ses bottes pour aller sur le terrain: «C’est aussi une partie importante du boulot.»

Le mois prochain, Robin Métrailler commencera l’étude des sciences de l’environnement à l’Université de Lausanne et se verrait bien météorologue pro. «Mais pas question d’abandonner ma page!», précise-t-il.

L’été va bien finir par réapparaître

De la pluie et des températures qui flirtent avec les 20 degrés: tenace, ce temps frais et pluvieux devrait nous accompagner cette semaine encore. Mais MeteoNews apporte une lueur d’espoir. Après le passage d’une perturbation pluvio-­orageuse active durant le week-end, l’été devrait enfin faire son retour. Une dorsale anticylonique est en effet attendue sur l’Europe centrale dans le courant de la semaine prochaine, avec une hausse progressive des températures, prédit l’agence. Mais pour combien de temps? Réponse dans quelques jours...

Ton opinion

5 commentaires