Football: À 29 ans seulement, André Schürrle dit stop
Publié

FootballÀ 29 ans seulement, André Schürrle dit stop

Borussia Dortmund ayant rompu son contrat, l’attaquant allemand a décidé de mettre un terme prématuré à sa carrière.

par
Renaud Tschoumy
André Schürrle a décidé de prendre congé des terrains de foot.

André Schürrle a décidé de prendre congé des terrains de foot.

AFP

Il n’a pas encore 30 ans – il les fêtera le 6 novembre prochain -, mais il est déjà à considérer comme un retraité du football: André Schürrle a en effet décidé de mettre un terme prématuré à sa carrière. À 29 ans, donc!

Sous contrat avec Borussia Dortmund, l’attaquant allemand avait été prêté au Spartak Moscou la saison passée (13 matches/1 but). Il aurait dû réintégrer le contingent de Lucien Favre en vue de la saison prochaine, mais le club de la Ruhr a décidé de rompre son contrat. Sans club et sans grand avenir, Schürrle a donc décidé d’arrêter les frais.

Il s’en est expliqué dans les colonnes du Bild: «Cette décision, elle mûrit en moi depuis un moment. Ces derniers temps, les coups durs se sont enchaînés et les bons moments se sont faits de plus en plus rares. Dans le monde actuel du foot, il faut jouer un rôle majeur pour survivre. Sinon, tu perds ton job et cela devient difficile d’en trouver un autre.»

L’apogée en 2014 au Brésil

Un rôle majeur? Schürrle en a eu au cours de sa carrière. Repéré en 2013 par Chelsea, alors qu’il jouait au Bayer Leverkusen, il a fait partie de l’équipe ayant remporté le titre de Premier League en 2015, avant de rejoindre Wolfsburg (une Coupe d’Allemagne), puis Borussia Dortmund (une autre Coupe d’Allemagne).

Mais l’apogée de la carrière d’André Schürrle a sans conteste été la Coupe du monde 2014, au Brésil. Pas forcément titulaire en début du tournoi, il s’est petit à petit fait une place dans le onze de Joachim Löw. Il a connu son heure de gloire lors de l’humiliation infligée par l’Allemagne au Brésil (7-1), lors de la célèbre demi-finale de Belo Horizonte. Entré en jeu à la 58e minute, alors que le score était déjà de 5-0, il a inscrit les buts Nos 6 et 7 pour son pays.

En finale contre l’Argentine, Schürrle a remplacé Kramer à la 31e minute du match. Et dans la deuxième prolongation (113e), c’est lui qui a adressé la passe décisive à Mario Götze pour ce qui allait être le seul but du match.

Six ans plus tard, ce ne sont plus que des souvenirs…

La victoire en finale de Coupe du monde a été l’apogée de la carrière d’André Schürrle.

La victoire en finale de Coupe du monde a été l’apogée de la carrière d’André Schürrle.

AFP

Ton opinion

10 commentaires