Fashion Week de New York - A 69 ans, elle remonte sur le podium

L’Américaine Beverly Johnson a défilé pour Sergio Hudson à la Fashion Week de New York, le 13 février dernier. 

L’Américaine Beverly Johnson a défilé pour Sergio Hudson à la Fashion Week de New York, le 13 février dernier. 

Noam Galai/Getty Images for NYFW: The Shows
Publié

mannequin seniorÀ 69 ans, le top model revient à la Fashion Week

Première femme noire à avoir fait la couverture de «Vogue» en 1974, Beverly Johnson défile de nouveau à New York.

par
Nina Seddik

On ne voyait qu’elle. Beverly Johnson – activiste, mannequin, actrice et auteure – a subjugué le public présent aux défilés Sergio Hudson et Bibhu Mohapatra lors de la Fashion Week de New York, la semaine dernière. Un retour remarqué pour la senior de 69 ans, grand-mère de quatre petits-enfants.

Et pour cause, Beverly Johnson a marqué l’histoire en étant la première femme noire à faire la couverture de «Vogue» en 1974 (ci-dessous) et, un an plus tard, celle du magazine «Elle». Quelque 500 autres couvertures ont suivi. En 2008, le «New York Times» l’a classée parmi les personnes les plus influentes du XXe siècle dans le milieu de la mode.

Pourquoi a-t-elle décidé de remonter sur le podium à 69 ans? Tout simplement «parce que les créateurs me l’ont demandé», explique-t-elle au «New York Post». Des défilés qui ont eu lieu en plein Black History Month – un mois durant lequel sont célébrées l’histoire afro-américaine et la diaspora africaine – et qui ont eu une signification toute particulière pour cette activiste. «2024 marquera les 50 ans de la couverture historique du Vogue pour laquelle j’ai posé, raconte-t-elle. Ces défilés comptent beaucoup à mes yeux.»

Beverly Johnson clôture le défilé du créateur Bibhu Mohapatra, le 15 février dernier. 

Beverly Johnson clôture le défilé du créateur Bibhu Mohapatra, le 15 février dernier. 

ANGELA WEISS/AFP

Un anniversaire qui met en lumière le chemin parcouru dans ce milieu particulièrement fermé à l’époque «Avant, tout était très différent. J’étais généralement le seul mannequin noir. C’est merveilleux de voir plus d’inclusion et de diversité aujourd’hui.»

Ton opinion

13 commentaires