A 9 ans, on veut déjà des affaires d'école griffées

Actualisé

A 9 ans, on veut déjà des affaires d'école griffées

La rentrée des classes a lieu dans deux semaines. Les magasins ont fait le plein pour répondre à la demande d'enfants toujours plus exigeants.

«La rentrée scolaire, c'est un peu notre premier Noël», explique Sandro Mattei, directeur de la Coop de Saint-Laurent. Pour l'occasion, la taille du rayon consacré aux fournitures scolaires a pratiquement doublé. Cette année, les stylos, sacs et les gadgets portant le sceau des souris Diddl font un tabac. Et pas forcément qu'auprès des tout-petits. «L'essentiel, pour les enfants, est de coller à la réalité de leur classe», explique le directeur.

Du côté de Manor, on mise sur les accessoires high-tech, en vendant notamment un sac à dos muni d'un lecteur MP3, histoire de faire le chemin de l'école en musique. «Les gadgets pour téléphones portables sont également très demandés», note Charles Bergien, sous-directeur du grand magasin. Pour autant que les mobiles soient autorisés dans la classe...

Autre phénomène: les petites filles sont déjà très accros aux marques de luxe. «A 9 ans, elles demandent des sacs ou des trousses siglées Von Dutch», explique Lucia Luango, assistante au rayon papeterie. A la Migros des Terreaux, on constate aussi que les légendes ont la vie dure. «Barbie, Mickey et Minnie ne sont pas près de disparaître des achats favoris des enfants», sourit Maria Amoroso, cheffe de secteur. Les grands magasins semblent prêts à affronter le rush du 28 août, à la sortie de la première journée d'école.

Cédric Alber

Ton opinion