États-Unis: À 90 ans, elle marche 10 km dans la neige pour se faire vacciner
Publié

États-UnisÀ 90 ans, elle marche 10 km dans la neige pour se faire vacciner

Après avoir galéré pour enfin obtenir un rendez-vous en vue de recevoir le vaccin contre le Covid-19, une nonagénaire a refusé de laisser une tempête de neige se mettre en travers de sa route.

Heureuse arrière-grand-maman de 90 ans, Fran Goldman se faisait une joie de recevoir le vaccin contre le Covid-19. Cette habitante de Seattle (Washington) était toutefois loin d’imaginer le parcours du combattant qui allait se dresser devant elle. «J’ai appelé pour obtenir un rendez-vous partout, chaque matin, chaque après-midi et j’étais souvent connectée sur internet pendant la nuit», raconte la nonagénaire au «Seattle Times». Fran a beau avoir appelé le département de la Santé de l’État de Washington à l’aide, rien n’y a fait.

La retraitée a tenté sa chance dans plusieurs pharmacies du coin, pendant que sa fille multipliait les coups de téléphone et les tentatives sur le web pour obtenir un rendez-vous. Puis enfin, vendredi dernier, Fran a cru rêver quand le site internet de l’hôpital pour enfants de Seattle lui a proposé un créneau horaire. «J’ai dû mettre mes lunettes pour m’assurer que je voyais bien», s’amuse Fran. L’Américaine a donc pris rendez-vous dimanche à 9h, sans se douter qu’une tempête de neige se préparait.

«Ce n’était pas facile, c’était un vrai défi»

À son réveil samedi matin, Fran n’a pu que constater qu’une bonne couche de neige était tombée pendant la nuit. Se rendant compte qu’il allait falloir anticiper son trajet du lendemain, la nonagénaire s’est habillée chaudement, a empoigné ses bâtons de marche et consulté son téléphone: le trajet vers l’hôpital était long de 10 kilomètres, aller et retour. Opérée de la hanche l’année dernière, Fran s’est mise en route. Après avoir accompli les deux tiers de son trajet vers l’hôpital, l’Américaine a rebroussé chemin, confiante pour son expédition du lendemain.

Dimanche matin à 8h, Fran est partie à l’aventure sur des routes verglacées recouvertes de neige. «Ce n’était pas facile, c’était un vrai défi», raconte-t-elle. À force de courage et de détermination, la nonagénaire est arrivée à son rendez-vous avec seulement cinq minutes de retard. Un exploit qui ne surprend pas vraiment sa fille, Ruth: «Nous sommes tout le temps dehors. Ma mère n’allait pas laisser un peu de neige l’empêcher de se faire vacciner. (…) C’est quelqu’un qui cherche des solutions, pas des problèmes», confie-t-elle. Fran, elle, n’attend qu’une chose: pouvoir cajoler ses arrière-petits-fils en toute sécurité.

(joc)

Ton opinion