Yayagram - À 96 ans, elle utilise Telegram grâce à la création de son petit-fils
Publié

YayagramÀ 96 ans, elle utilise Telegram grâce à la création de son petit-fils

Un Espagnol a fabriqué un appareil pour permettre à sa grand-mère de 96 ans de communiquer facilement avec ses petits-enfants via l’app de messagerie.

1 / 8
Le Yayagram fabriqué par Manuel Lucio Dallo.

Le Yayagram fabriqué par Manuel Lucio Dallo.

Twitter/@mrcatacroquer
Grâce à cet appareil, sa grand-mère, Felisa Romano Martin, 96 ans, peut envoyer des messages vocaux à ses petits-enfants.

Grâce à cet appareil, sa grand-mère, Felisa Romano Martin, 96 ans, peut envoyer des messages vocaux à ses petits-enfants.

Twitter/@mrcatacroquer
Ils apparaissent directement dans l’app Telegram des destinataires.

Ils apparaissent directement dans l’app Telegram des destinataires.

Twitter/@mrcatacroquer

Les personnes âgées et la technologie ne font pas toujours bon ménage. Certains grands-parents ont ainsi quelques difficultés lorsqu’ils doivent utiliser un écran tactile. C’est le cas de Felisa Romano Martin, 96 ans, grand-mère de Manuel Lucio Dallo, qui vit avec ses parents dans la ville espagnole de Burgos.

Son petit-fils a donc cherché une solution pour que sa grand-mère puisse facilement rester en contact avec ses petits-enfants. «La plupart d’entre eux vivent en dehors de Burgos et ne peuvent pas rendre visite à leur grand-mère à cause des restrictions dues au coronavirus», a expliqué le jeune homme à The Verge. De plus, sa grand-mère est malheureusement malentendante, ce qui rend les appels ou les chats vidéo peu pratiques.

Comme à la vieille époque

C’est pourquoi, il a construit pour sa grand-mère ce qu’il appelle un Yayagram. Le nom est composé de Yaya, terme affectueux pour grand-mère, et gram qui rappelle l’app de messagerie Telegram. Cette machine permet à la dame de 96 ans d’envoyer facilement des messages vocaux à ses petits-enfants.

Pour choisir le destinataire du message, il faut d’abord brancher une prise jack dans le port correspondant au nom du petit-enfant qu’elle souhaite contacter, comme le faisaient les opératrices du téléphone à une certaine époque. «Tout ce que grand-maman doit faire, c’est appuyer sur un gros bouton pour l’enregistrement et, ensuite, le message est automatiquement envoyé.»

Des messages imprimés

Chez le destinataire, le message vocal apparaît directement dans l’app de messagerie. Manuel Lucio Dallo dit avoir choisi Telegram parce qu’il s’agit d’un service open source et parce qu’il n’aime pas Facebook. Dans un fil de discussion sur Twitter, il a révélé ce qui se cachait dans l’appareil: un mini-ordinateur Rasperry Pi. L’ingénieur qui travaille pour la société de logiciels Plastic SCM l’a programmé en utilisant le langage Python. Sur le réseau social, son invention a reçu beaucoup d’éloges: «Génial!» «Brillant! Juste ce dont le monde a besoin: davantage de Yaya-Talk!» ont commenté des internautes.

Mais comment faire si les petits-enfants veulent contacter leur grand-mère? L’ingénieur y a aussi pensé. Ils ne peuvent pas envoyer des messages vocaux, mais des messages texte habituels. Ils sont imprimés en analogique sur le Yayagram par le biais d’une imprimante thermique, comme celles utilisées pour les tickets de caisse. Le jeune homme prévoit de publier prochainement les instructions de fabrication de l’appareil pour que d’autres personnes puissent le fabriquer.

(Tobias Bolzern/man)

Ton opinion

11 commentaires