Actualisé 14.08.2019 à 09:08

Fédérales 2019

A cause d'une fraude, un petit parti renonce

Un parti zougois a déposé plainte pour des signatures d'électeurs falsifiées en vue des élections fédérales 2019.

Fondé le 22 juillet dernier et issu du Parti pirate de Suisse centrale, Parat avait présenté des candidats pour le National et les Etats.

Fondé le 22 juillet dernier et issu du Parti pirate de Suisse centrale, Parat avait présenté des candidats pour le National et les Etats.

Keystone/Photo d'illustration

Le nouveau parti zougois pour la politique rationnelle, les droits humains et la participation (Parat) renonce à prendre part aux élections fédérales de cet automne. Des signatures d'électeurs ont été falsifiées.

«La chancellerie nous a informés que de nombreuses signatures n'étaient pas valides», a communiqué mardi soir la présidence du parti. La récolte des paraphes, nécessaires pour pouvoir présenter des candidats, avait été confiée à des tiers. L'une des personnes externes mandatées est soupçonnée d'en avoir falsifié un nombre élevé, en inscrivant des noms de personnes décédées ou inexistantes.

Plainte pénale déposée

Le couperet n'est pas encore formellement tombé, mais la formation n'a aucun doute sur le fait qu'elle ne pourra pas participer aux élections fédérales du 20 octobre. Une plainte pénale a été déposée par le parti.

Fondé le 22 juillet dernier et issu du Parti pirate de Suisse centrale, Parat avait présenté des candidats pour le National et les Etats. (nxp/ats)

(NewsXpress)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!