Actualisé 24.03.2015 à 19:05

Crash en France

A ce stade, il s'agit d'«un accident», dit Lufthansa

Le crash de l'Airbus de Germanwings avec 150 personnes à bord mardi, s'explique à ce stade par un accident. Toute autre théorie serait de la spéculation, indique la maison-mère de la compagnie.

1 / 124
20.05 Le président de l'ordre allemand des médecins estime que la la compagnie Lufthansa a «failli» en ne contrôlant pas Lubitz.

20.05 Le président de l'ordre allemand des médecins estime que la la compagnie Lufthansa a «failli» en ne contrôlant pas Lubitz.

AFP/Christof Stache
04.04 Des proches de victimes du crash de la Germanwings sont outrés par le faire-part de remerciements des parents du copilote Andreas Lubitz. Ils y clament leur amour pour leur défunt fils et leurs «peur et incompréhension» sans pour autant évoquer directement le drame ni les 149 victimes.

04.04 Des proches de victimes du crash de la Germanwings sont outrés par le faire-part de remerciements des parents du copilote Andreas Lubitz. Ils y clament leur amour pour leur défunt fils et leurs «peur et incompréhension» sans pour autant évoquer directement le drame ni les 149 victimes.

23.03 A la veille de l'anniversaire du crash de la Germanwings, des proches des 149 victimes se sont réunis mercredi à Barcelone et à Düsseldorf, points de départ et destination de l'avion que le copilote avait précipité sur une montagne en France.

23.03 A la veille de l'anniversaire du crash de la Germanwings, des proches des 149 victimes se sont réunis mercredi à Barcelone et à Düsseldorf, points de départ et destination de l'avion que le copilote avait précipité sur une montagne en France.

Albert gea

«A ce stade nous considérons qu'il s'agit d'un accident et tout autre chose relèverait de la spéculation», a déclaré Heike Birlenbach, vice-présidente de Lufthansa pour les ventes et services en Europe, lors d'une conférence de presse à Barcelone.

Elle n'a pas été en mesure de fournir le nombre d'Espagnols présents à bord. Selon la vice-présidente du gouvernement Soraya Sainz de Santamaria, «il y a 45 passagers portant des noms de famille espagnols», dont il reste toutefois à vérifier la nationalité.

Aucune info sur les nationalités

«Je ne peux donner aucune information sur les nationalités à bord de cet avion car nous ne pouvons lier les noms à des nationalités», a-t-elle expliqué, précisant espérer en savoir plus dans la soirée.

«Les informations que nous avons sur les passagers sont les noms», a-t-elle ajouté. «Tout le monde chez Lufthansa est profondément choqué et attristé par ces évènements», a-t-elle déclaré.

L'avion de la compagnie Germanwings, une filiale de Lufthansa, a décollé vers 09H55 (08H55 GMT) de l'aéroport de Barcelone d'où il devait rallier Düsseldorf, avec 150 personnes à son bord, dont vraisemblablement 67 Allemands, selon Germanwings en Allemagne.

L'A320 s'est écrasé dans une zone difficile d'accès des Alpes de Haute-Provence, dans le sud-est de la France, et il n'y a aucun survivant, d'après les autorités françaises.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!