Publié

Tennis«À chaque fois qu'il est en difficulté, il le fait»

Vaincu par Novak Djokovic en quart de finale de Roland-Garros, Pablo Carreño Busta a avoué toute sa frustration devant l’attitude du Serbe, après la rencontre.

par
JSA/AFP
On a vu Novak Djokovic se frapper le biceps gauche mercredi soir.

On a vu Novak Djokovic se frapper le biceps gauche mercredi soir.

KEYSTONE

Diminué physiquement, sans énergie pendant près d’un set et demi, Novak Djokovic s’est extirpé mercredi d’une soirée mal embarquée en quarts de finale de Roland-Garros face à Pablo Carreno Busta, son cauchemar de l’US Open (ndlr: le Serbe avait été disqualifié face à l’Espagnol après avoir lancé une balle sur juge de ligne), en mangeant des dattes et en faisant appel par deux fois au physio, pour s’imposer 4-6 6-2 6-3 6-4.

«Je ne me sentais pas très bien en arrivant sur le terrain, il s'est passé des choses à l'échauffement. Il a fallu que je fasse avec ces problèmes physiques en entrant sur le court. Mais c'est allé de mieux en mieux au fil du match, j'ai eu moins mal, a déclaré le No 1 mondial. Il ne faut rien lui enlever à lui (Carreno), il a été meilleur pendant un set et demi, il dictait le jeu. Moi, j'étais très neutre, je manquais d'énergie dans les jambes, dans mes mouvements, dans le jeu en général. Il m'a fallu un set et demi pour me sentir bien et bien jouer», a-t-il relevé.

Carreno frustré

Plutôt calme lors de la partie en anglais en conférence de presse, l’Espagnol a mis les deux pieds dans le plat dès la première question en espagnol. «Je savais que ça pouvait se passer parce qu'à chaque fois qu'il est en difficulté, il le fait. Et s'il l'a fait, ça voulait dire qu'il était dans le dur, qu'il n'était pas à l'aise et que j'ai réussi à jouer à un haut niveau. C'est pour ça qu'il était dans le doute. Cela fait longtemps qu'il fait ça. À chaque fois que le match se complique pour lui, il demande un temps mort médical. Je ne sais pas s'il a une douleur chronique à l'épaule ou si c'est mental, mais à chaque fois qu'il est dans le dur, ça revient. Je savais que ça arriverait à l'US Open, que ça arriverait ici et que ça continuera.»

Je ne veux pas entrer dans les détails car je suis toujours dans le tournoi

Novak Djokovic, No 1 mondial

Comme toujours, Novak Djokovic s'est montré très mystérieux sur les douleurs dont il avait souffert en conférence de presse. «J'ai eu des problèmes au cou et à l'épaule. C'est tout ce que je dirai. Je ne veux pas entrer dans les détails car je suis toujours dans le tournoi. Je vais bien. Comme je l'ai dit, au fur et à mesure que le match avançait, mon corps s'est chauffé et la douleur s'est estompée. Ca m'a permis de jouer de mieux en mieux», a-t-il dit.

«Nole», qui avait déclaré forfait pour le double du tournoi de Cincinnati cet été juste avant l’US Open à cause de douleurs au cou, avait déjà été vu plus tôt dans la journée en train de se faire manipuler.

Il est entré sur le court avec un énorme patch dans le cou et s'est massé lui-même l'intérieur du coude gauche plusieurs fois avant de faire venir deux fois le physio à des changements de côté pour se faire masser le biceps gauche.

A l'US Open 2019, il avait abandonné en 8es en raison d'une douleur à l'épaule gauche. Un temps pressentie, l'opération n'avait finalement pas été pratiquée. Et en 2018, il s'était fait opérer du coude droit après six mois d'arrêt et une tentative de retour à l'Open d'Australie.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
87 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Diahree chaude

09.10.2020 à 18:29

Après tout dépends des selles. Une personne ayant la diahree réagira de cette sorte. Une personne constipée sera étonnement plus douce. Pour un sport plus uni :)

Zigouille

09.10.2020 à 14:42

Un grand joueur ! Un grand tricheur!

Zorro

09.10.2020 à 13:34

C’est exact ce joueur n’est pas fair-play du tout et régulièrement il fait appel au physio tout simplement pour couper le rythme de l’averse ! C’est une honte !