«Rainbow Six Siege» : A Charlotte, les Américains ont fait la loi sur leurs terres
Publié

E-sport À Charlotte, les Américains ont fait la loi sur leurs terres

DarkZero Esports a remporté, dimanche aux États-Unis, le premier Major de l’année sur «Rainbow Six Siege».

par
Loïc Gebhard
Les joueurs de DarkZero décrochent avec ce titre leur premier trophée international.

Les joueurs de DarkZero décrochent avec ce titre leur premier trophée international.

Ubisoft/Kirill_Vision

Après la domination brésilienne de 2021, un nouvel âge d’or américain serait-il en train de naître sur «Rainbow Six ­Siege»? C’est en tout cas ce que laissent penser les événements du week-end à Charlotte (USA), où la team US DarkZero Esports a remporté, dimanche à do­micile, le premier Major de l’année, quatre mois après la victoire de TSM au Mondial. Techniques et appliqués, les hommes de Canadian ont pris le dessus sur leurs compatriotes d’Astralis, pour s’imposer sur le score de 3-2 en finale.

Duel fratricide 

Signe de la force actuelle du pays de l’Oncle Sam au sein de «R6S», quatre des huit équipes qualifiées en play-off étaient américaines. Le scénario d’un duel fratricide en bout de route s’est concrétisé samedi, après l’élimination des Brésiliens de Team Liquid et des Américains d’OXG en demies. À l’heure de l’ultime confrontation, Dark­Zero a commencé très fort sur la carte «Villa», mais n’a pas réussi à garder son avance ­(8-7). Malgré ce premier revers, DZ a toutefois imposé son rythme sur les deux maps suivantes (7-3/7-4), avec de grosses performances de Panbazou (MVP du tournoi) et Hyper. ­Emmené par Iconic et son approche rentre-dedans, Astralis a ensuite brièvement renversé la vapeur sur «Oregon» (7-4), avant que l’expérience et la maîtrise de DarkZero ne fassent la différence sur «Bank» (7-3).

Côté européen, G2 Esports et la team genevoise BDS ont été sortis en quarts par Liquid et OXG, après avoir tous deux ­terminé 2e de leur groupe.

Ton opinion

1 commentaire