Canton de Vaud: A Chavornay, après avoir été sauvées des casseroles
Actualisé

Canton de VaudA Chavornay, après avoir été sauvées des casseroles

Destinées à la cuisine chinoise et confisquées à Hong-Kong, cinq tortues rares ont vécu un long périple avant d'être recueillie dans le canton de Vaud.

par
mkm
Les tortues ont entre 4 et 5 ans.

Les tortues ont entre 4 et 5 ans.

photo: Kein Anbieter

Trente-neuf tortues Geoclemys hamiltonii, une espèce protégée, auraient dû terminer dans des assiettes en Chine. Mais elles ont eu la chance de se retrouver dans les mailles du filet des agents de la douane de Hong-Kong, en décembre 2014. Sauvées des casseroles, elle n'ont cependant pas pu être remises en liberté. «Si leur lieu d'origine exact avait été connu, elles auraient pu être relâchées, explique Jean-Marc Ducotterd, du centre Emys de protection et de récupération des tortues de Chavornay (VD). Mais cette espèce se trouve au Pakistan, en Inde, au Népal et au Bangladesh. Les autorités de ces pays n'ont pas voulu les récupérer, surtout qu'elles ont été en contact avec d'autres reptiles, donc potentiellement porteuses de parasites ou de maladies.»

Après plus d'une année d'attente, les trente-neuf tortues ont finalement pu arriver à Amsterdam en juin dernier, afin d'être intégrées à un programme international d'élevage pour la conservation de l'espèce, auquel participe la structure dirigée par Jean-Marc Ducotterd. «Les formalités pour l'importation de telles tortues en voie d'extinction prennent beaucoup de temps, poursuit-il. On nous a demandé d'en accueillir cinq. Après avoir quitté les Pays-Bas, le mâle et les quatre femelles ont transité par la France, où nous sommes allés les chercher en voiture.»

Arrivées à Chavornay, les tortues ont subi un dernier contrôle sanitaire lundi. «Nous leur avons réservé un enclos uniquement pour elles, détaille le président du centre Emys. Elles permettront d'ajouter de la diversité génétique aux élevages et ainsi favoriser la sauvegarde de l'espèce.»

Ton opinion