Journée de la bonne action - A cinq ans, elle est déjà une héroïne
Publié

Journée de la bonne actionA cinq ans, elle est déjà une héroïne

Lorsque sa grand-mère s’évanouit dans le froid, la jeune Sarra, cinq ans, ne perd pas ses moyens et part chercher de l’aide.

par
AMI
1 / 5
Sarra a perdu sa mère alors qu’elle n’avait que deux mois. Du haut de ses 5 ans, elle a évité un nouveau drame familial. 

Sarra a perdu sa mère alors qu’elle n’avait que deux mois. Du haut de ses 5 ans, elle a évité un nouveau drame familial.

Elle a su garder la tête froide après que sa grande-mère se soit évanouie dans le froid.

Elle a su garder la tête froide après que sa grande-mère se soit évanouie dans le froid.

Voici l’escalier sur lequel sa grand-maman a chuté.

Voici l’escalier sur lequel sa grand-maman a chuté.

Le malheur n’a pas épargné Sarra, cinq ans. Alors qu’elle n’avait que deux mois, sa mère décède brutalement d’un infarctus. Depuis, ses grands-parents, Cathy et Marc Leschaud, veillent sur elle les week-ends, qu’elle passe chez eux à Bévilard, dans le Jura bernois. Grâce à la fillette, un nouveau drame familial a été évité récemment.

Le faux pas, puis la chute

Il fait froid, très froid, ce samedi 20 mars 2021, vers onze heures du matin. La bise souffle sur le village. Cathy Leschaud et Sarra rentrent à pied de la pharmacie. Elles empruntent des escaliers menant au temple, situé sur une colline. Afin de retrouver la chaleur du foyer, elles accélèrent. «Nous avons un peu pressé le pas », raconte Cathy Leschaud. « C’est comme ça que je me suis fait un croche-pied». La sexagénaire chute. «J’ai voulu me retenir avec les mains, mais en tombant je me suis fait un uppercut.» Elle s’abîme le menton, le genou et le nez, mais se redresse.

Malgré la situation, elle garde la tête froide

Sarra est déjà très inquiète, mais est clairvoyante. Elle sait que sa grand-mère ne se sent pas bien. Alors, elle veut prendre les devants. «Elle a dit : je vais chercher papy à la maison », explique Cathy Leschaud. « Je lui ai répondu : non, non, on monte les escaliers, il y a un petit banc, on va s’y assoir cinq minutes.» Arrivée en haut des marches, Cathy Leschaud s’assied et tombe inconsciente, la tête renversée. Sarra a peur pour sa grand-mère, mais réussit à contrôler ses émotions. «J’ai dit : mamie, mamie ! J’ai essayé de la réveiller. Mais elle ne bougeait pas», raconte la fillette. Loin de paniquer ou de se pétrifier, elle descend la colline au pas de course, en appelant au secours.

«Elle a fait tout juste»

Deux dames, qui habitent en contre-bas, déchargent des commissions à ce moment-là. Elles entendent les cris et se précipitent vers Sarra. Par chance, l’une d’elles est infirmière et s’occupera de l’accidentée en attendant l’ambulance. «Elle a eu peur pour sa grand-maman», témoigne sa compagne. «Elle a vraiment bien réagi, c’est clair. Elle a fait tout juste». Sarra passera le dîner chez elles, le temps que sa tante rejoigne le village.Pour Cathy Leschaud, cela ne fait aucun doute : sa vaillante petite-fille lui a sauvé la vie. «Dans l’ambulance, ma température corporelle était de 34.5 degrés. Si j’avais été toute seule, je ne sais pas où j’en serais… Personne ne savait où j’étais. Personne n’aurait rien vu.»

Les indestructibles, version jura bernois

Dans la famille Leschaud, on a l’héroïsme dans la peau. Il y a quelques années, Marc Leschaud fut témoin d’un spectaculaire accident de la route. Il remontait depuis Bienne le long de la Transjurane, lorsqu’un camion déviait de sa course et rebondissait contre le mur d’un tunnel. Marc Leschaud n’hésite pas une seule seconde. Il s’arrête et prête assistance au chauffeur, qu’il sort de l’habitacle, ce dernier n’arrivant plus à bouger. « C’est même moi qui ai dû dire aux policiers ce qu’ils devaient faire », dit-il en riant. Quant à Cathy Leschaud, elle anime l’association « Vivre à la limite » qui organise un soutien aux personnes bipolaires et borderlines, trouble dont souffrait Céline, leur fille décédée.

«LA JOURNÉE DE LA BONNE ACTION» EST UNE INITIATIVE DE COOP SUISSE

«LA JOURNÉE DE LA BONNE ACTION» EST UNE INITIATIVE DE COOP SUISSE

Faire le bien et inspirez les autres!

C’est sous ce slogan que nous allons agir pour la bonne cause à l’occasion du 29 mai, «Journée de la bonne action». Engage-toi seul, avec ta famille, ton équipe de sport ou ton organisation de bienfaisance et partage ton expérience sur Instagram, TikTok, Facebook ou Twitter par le biais du hashtag #JourneeDeLaBonneAction! Retrouve tous les contenus publiés tout comme des informations supplémentaires sur la «Journée de la bonne action» en cliquant sur ce lien.

Ton opinion