Match amical: A coeur vaillant, rien d'impossible
Actualisé

Match amicalA coeur vaillant, rien d'impossible

Il y a un mois et demi, Stephan Lichtsteiner passait sur le billard pour une bénigne opération du coeur. Il est déjà de retour au plus haut niveau.

par
Robin Carrel
Vienne
La latéral droit de 31 ans est très vite revenu sur les terrains.

La latéral droit de 31 ans est très vite revenu sur les terrains.

A la fin du mois de septembre, la Juventus affronte Frosinone. Lors de cette partie, Stephan Lichtsteiner est remplacé à la mi-temps. Le Lucernois de 31 ans ne se sent pas bien. Pendant la partie, le joueur a eu du mal à respirer. Le verdict des médecins est clair: il souffre d'un flutter atrial, un trouble cardiaque qui est représenté par un électrocardiogramme en «dents de scie» au lieu d'être sinusoïdal.

Son docteur a indiqué que le latéral droit devait observer une pause d'un mois. Lichtsteiner l'a pris au mot. Vingt-neuf jours après son opération, il retrouvait déjà les terrains avec la Juventus. Nonante-six heures plus tard, il était déjà aligné par Massimilano Allegri, l'entraîneur de la Juventus en Champions League contre le Borussia Mönchengladbach (1-1). Cerise sur le gâteau, il a joué 90 minutes et égalisé juste avant la mi-temps!

«Je suis un papa...»

Lichtsteiner est connu pour être vaillant sur le pré. Mais un tel retour force encore davantage le respect. L'homme aux 78 sélections en équipe nationale a tout de même d'abord pensé à bien se soigner avant de revenir aux affaires. «Quand on vit une chose comme ça, on n'a pas le football en tête en premier. Je suis papa, je suis un fils, un frère... Le plus important, c'était la santé. Ensuite, il fallait savoir si j'allais tenir le coup physiquement et si j'avais encore envie», a analysé le joueur formé à GC.

Le défenseur a manqué les parties de septembre et le match de la qualification contre St-Marin (7-0). «Le football, c'est ma passion, alors bien sûr que j'ai regardé cette partie, a-t-il dit. La sélection m'a manqué, mais le plus important était de prendre ce ticket pour la France. C'était l'objectif minimal.» Lichtsteiner promènera donc sa «tronche» lors de l'Euro, dans un pays où il a évolué pendant trois ans, du côté de Lille.

A bientôt 32 ans, le Suisse n'a pas encore tiré des plans pour la fin de sa carrière. «Je planifie mon avenir période par période», indique-t-il. Son futur immédiat, c'est le match de mardi soir face à l'Autriche. Une rencontre rendue importante par le fiasco du dernier voyage en Slovaquie (3-2). Et Lichtsteiner aura tout intérêt à réussir une bonne prestation. Il est certes titulaire indiscutable, mais a trouvé depuis peu un concurrent à sa mesure en Michael Lang. Un défi de plus, mais qui ne lui fera de toute façon pas peur...

Ton opinion