Festival - À Cuba ou à Miami, il ne cesse de danser
Publié

FestivalÀ Cuba ou à Miami, il ne cesse de danser

«Cuban Dancer» est un documentaire enthousiasmant, programmé au festival Visions du Réel. Découvrez-en plus sur la sélection de films.

par
Marine Guillain
«Cuban Dancer» sera visible dès lundi 19 avril en première suisse.

«Cuban Dancer» sera visible dès lundi 19 avril en première suisse.

DR

Talent prometteur à l’école de ballet national de Cuba, Alexis ne compte pas lâcher sa passion lorsqu’il est obligé de déménager avec sa famille en Floride. Doc aux airs de «Billy Elliott», «Cuban Dancer» explore la rigueur du ballet et le déracinement à travers un personnage joyeux et beau comme un dieu. ***

Ce film de Roberto Salinas fait partie de la sélection de Visions du Réel, qui se déroulera du 15 au 25 avril, en ligne principalement. Mais, grâce à l’annonce du Conseil fédéral mercredi, qui autorise la réouverture des cinémas dès ce lundi 19 avril, certains films de la sélection seront en plus projetés sur GRAND ÉCRAN! Cela dans des cinémas de la ville de Nyon, à partir du 22 avril. En attendant les précisions qui seront tout bientôt sur le site du festival, on vous propose quatre autres films alléchants qui sont au programme.

«Searchers», de Pacho Velez

Des New-Yorkais de tout genre, tous âges, toutes races, classes sociales ou préférences sexuelles naviguent sur les sites de rencontre. Rien de neuf, d’autant que la pandémie a boosté le phénomène. Mais par un procédé habile, l’écran de l’ordinateur étant comme une vitre interposée entre la caméra et les «chercheurs», nous voyons ces derniers scruter les profils. Et finalement s’interroger sur eux-mêmes. Une sympathique traversée du miroir, entre humour, conseils et confidences. ***

«Flee», de Jonas Poher Rasmussen

Depuis plus de vingt ans, Amin cache un secret qui menace de ruiner la vie qu’il s’est construite. Sur le point d’épouser son compagnon, il est poussé à se dévoiler. Réalisé principalement avec des images d’animation, «Flee» suit le parcours d’un réfugié d’Afghanistan au Danemark. Il a reçu le Grand Prix du Jury au Festival de Sundance.

«Zinder», d’Aicha Macky

Au cœur du Sahel, des jeunes Nigériens s’organisent en gang face au manque de perspectives. Ils sont issus d’un quartier abritant historiquement lépreux et parias, et où la violence est omniprésente. Née à Zinder, la réalisatrice Aicha Macky y revient pour raconter l’histoire de cette jeunesse laissée-pour-compte.

«Captains of Zaatari», d’Ali El Arabi

Coqueluches locales et amis inséparables, Fawzi et Mahmoud sont réfugiés syriens et sont coincés dans le camp de Zaatari, en Jordanie. Ils s’entraînent pour réaliser leur rêve: devenir footballeurs professionnels. Lorsqu’ils sont sélectionnés pour rejoindre l’académie des jeunes espoirs au Qatar, leur vie bascule.

Ton opinion

2 commentaires