Actualisé 08.01.2016 à 11:54

VaudA force de fuguer de l'EMS, elle a pu rentrer chez elle

Une aînée de 89 ans a claqué deux fois la porte de sa maison de retraite, cet été, pour rentrer chez elle. Elle a finalement obtenu de pouvoir retourner vivre à son domicile.

par
cge

La maison de retraite, ce n'est vraiment pas pour Berthe Maréchal. Le personnel de l'EMS de Bellevue, à Begnins (VD), s'en est rapidement rendu compte cet été. L'octogénaire y a atterri après un séjour à l'hôpital de Gilly (VD), où la coordinatrice a jugé qu'elle n'était plus en état de vivre chez elle, rapporte «La Côte» dans son édition de vendredi.

Bien décidée à ne pas se laisser faire, Berthe Maréchal prend la poudre d'escampette dès le lendemain de son arrivée à l'EMS de Begnins et n'hésite pas à parcourir à pied les 7 km qui séparent l'établissement médical de son domicile, à Tartegnin (VD). Manque de chance, elle se casse le nez sur l'aide-soignante qui s'occupe de son beau-frère au moment où elle arrive chez elle. Pour cette première tentative, la fugue est de courte durée pour la grand-maman, qui est immédiatement reconduite à l'EMS par l'infirmière.

Loin de se laisser abattre, Berthe Maréchal retente sa chance deux jours plus tard. Armée de ses bâtons de marche, elle reprend la route. Lorsque le personnel de l'EMS la retrouve un peu plus tard, en chemin, elle leur signale qu'elle retourne vivre à son domicile.

Sa détermination a fini par payer, puisque sa fille a plié devant tant d'opiniâtreté et a organisé son retour à Tartegnin. La maison de retraite, également, a jugé qu'elle serait mieux à la maison. C'est donc dans le village où elle a toujours vécu que Berthe Maréchal est heureuse de pouvoir souffler, ce vendredi 8 janvier, ses 90 bougies!

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!