Actualisé 29.02.2012 à 16:54

Travaux

A Genève, le provisoire dure longtemps

Deux grands axes routiers genevois sont bloqués depuis des mois par des barrières. Au grand dam des automobilistes et des habitants.

de
dti
Les barrières de Vernier sont installées depuis décembre 2010. (Photo: dr)

Les barrières de Vernier sont installées depuis décembre 2010. (Photo: dr)

«C'est du grand n'importe quoi! Les barrières commencent à rouiller». Comme d'autres habitants du quartier, ce voisin de la place du Cirque s'interroge. Voilà plus d'un an et demi que les automobilistes ne peuvent plus tourner à gauche depuis la plaine de Plainplais pour se rendre au boulevard Saint-Georges.

«Cet aménagement a été réalisé pour permettre les travaux du tram, explique Olivier Caumel, responsable de la gestion du trafic à la Direction générale de la mobilité (DGM). Les barrières seront enlevées sans doute ce printemps, le temps d'effectuer les programmations de feux nécessaires». Le fonctionnaire admet du retard mais le justifie par «d'autres priorités».

Le carrefour de la Croisette, à Vernier, est lui aussi encombré de barrières depuis décembre 2010. Dès lors, impossible pour les voitures d'effectuer le trajet ville - Vernier village en passant par la route communale. «Cette mesure n'est pas provisoire, précise Fabrice Etienne, également de la DGM. Des améliorations de la situation actuelle sont en cours d'analyse avec la commune. L'objectif de favoriser le trafic pour la mobilité douce et les transports publics subsiste». L'employé promet toutefois qu'une décision sera prise d'ici l'été prochain.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!