A Hebron, on rase gratis

Actualisé

A Hebron, on rase gratis

Nombre de fonctionnaires palestiniens, privés de salaire depuis mars en raison des sanctions internationales contre le gouvernement du Hamas, n'ont plus d'argent pour aller chez le coiffeur.

Les barbiers de Hebron, en Cisjordanie, ont décidé de leur apporter quelque réconfort en leur offrant coupes et rasages gratis.

De nombreux Palestiniens à la chevelure et la barbe fournies ont mis à profit cet élan de bonne volonté. «Je ne me suis pas coupé les cheveux depuis deux mois», explique Ibrahim Manasrah, un policier. «Mes cheveux sont longs, et ça ne correspond pas avec mon image de policier».

Les barbiers et salons de coiffures de Hebron, dont le nombre dépasse 500, ont donc exceptionnellement ouvert lundi, normalement jour de congé, pour ce geste de solidarité, annoncé par le syndicat professionnel local dans des tracts et journaux. Une coupe vaut généralement l'équivalent de 3,50 euros (5,50 francs).

Abed al-Qader Qaud, un employé du ministère des Transports, dit éprouver des sentiments mitigés. «Je suis heureux qu'on me coupe les cheveux gratuitement, mais ça me gêne de ne pas pouvoir payer. Je n'avais jamais été auparavant dans cette situation, d'avoir à demander de l'aide», explique-t-il.

Devant le refus du Hamas de renoncer à la violence, d'accepter les accords passés et reconnaître l'Etat hébreu, les Etats-Unis et l'Union européenne ont suspendu une partie de leur aide aux Palestiniens tandis qu'Israël a gelé le transfert de taxes et droits de douane collectés pour les Palestiniens à hauteur de plus de 39 millions d'euros par mois. Le gouvernement n'arrive plus à rémunérer ses 165'000 fonctionnaires, soit le tiers des salariés palestiniens, privant ainsi l'économie déjà durement éprouvée de quelque 93 millions d'euros par mois. (ap)

Ton opinion