A Hockenheim, Michael Schumacher et Ferrari relancent le championnat
Actualisé

A Hockenheim, Michael Schumacher et Ferrari relancent le championnat

Michael Schumacher a remporté hier le Grand Prix d'Allemagne. Avec la 2e place de Felipe Massa, Ferrari réalise le doublé.

Pour signer la 89e victoire de sa carrière, la 5e cette année et la 3e consécutive, le septuple champion du monde a devancé son coéquipier brésilien Felipe Massa et le Finlandais Kimi Räikkönen, qui s'était élancé depuis la pole position. Le champion du monde en titre Fernando Alonso a terminé 5e, laissant l'Allemand revenir à 11 points au classement du championnat des pilotes.

Ferrari a également réussi une belle opération en revenant sur Renault, toujours en tête des constructeurs mais pour 10 points seulement alors qu'il reste six courses. «Les prochaines courses ne devraient pas nous poser de problèmes», a déclaré un Schumacher confiant. «C'était juste le bon moment pour réaliser une telle performance, réduire l'écart au classement et maintenir la pression», a-t-il ajouté.

Räikkönen, qui avait signé la pole position en embarquant très peu d'essence, a conservé la tête de la course jusqu'au premier de ses trois ravitaillements. Dès lors, Schumi s'est emparé de la première place et ne l'a plus quittée jusqu'à l'arrivée.

Alonso, parti en 7e position, avait réussi un beau départ en doublant les Honda de Rubens Barrichello puis de Jenson Button, avant de buter au premier virage sur son coéquipier Giancarlo Fisichella, parti devant lui. Par la suite, la Renault n'a jamais été en mesure de suivre le rythme imposé par les Ferrari. Et en attaquant, Alonso a bien failli tout perdre lorsque, poursuivi par Fisichella, il est sorti large d'un virage et a mis les quatre roues dans l'herbe.

(afp/si)

Ton opinion