Actualisé 08.04.2017 à 15:18

PsychologieA l'arrivée du printemps, certains dépriment

Ce n'est pas tout le monde qui se réjouit du retour des beaux jours. Pour certains, cette période de l'année est synonyme de gros coup de blues.

de
duf/ofu

Les fleurs éclosent, le soleil brille plus fort et les jours allongent. Conséquence: les gens passent beaucoup plus de temps à l'extérieur pour profiter du retour des beaux jours. Pour la majorité des personnes, cette période de l'année rime avec joie et énergie positive. Mais, selon le psychologue Jakob Scherrer, certaines personnes ne parviennent pas à se réjouir du printemps.

Personnes «plus fragiles»

Interrogé par «20 Minuten», il explique: «Certaines personnes dépriment en voyant que les autres sont heureuses.» En raison de problèmes personnels, ces individus ont de la peine à gérer le bonheur des autres, précise l'expert.

Barbara Jucker, psychologue experte en psychothérapie, confirme qu'un plus grand nombre de personnes dépressives la contactent durant la période printanière. «Pendant l'hiver, nombre d'entre elles se retirent et s'isolent. Au printemps, elles se mêlent davantage aux gens, mais sont par conséquent plus fragiles.» L'experte précise que c'est à cette période de l'année que les gens prennent le plus souvent conscience de leurs problèmes et de leurs rêves. Conséquence: leurs frustrations s'intensifient. Mais cela peut néanmoins avoir un effet positif si cette situation les pousse à suivre une thérapie, note Barbara Jucker.

Sortir et bouger

Un troisième psychologue contacté par nos confrères, Thomas Steiner, explique pour sa part: «Le bonheur des autres peut intensifier la dépression des personnes déjà malades.» Et, comme le beau temps ne colle pas à leur humeur, alors ces personnes auront plus facilement tendance à se poser des questions et à être tristes. «Les personnes âgées sont tout particulièrement concernées.»

Tant lui que Jakob Scherrer conseillent de sortir, de bouger et de se confier à son entourage.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!