Actualisé 26.08.2009 à 12:11

Enquête en ligne

A la chasse aux faux amis sur Facebook

Le manque de véritable lien social est le premier motif qui pousse les lecteurs de 20minutes.ch à se séparer d'amis virtuels sur le réseau Facebook.

de
Magali Floris

La majorité des internautes (68%) interrogés sur «20 minutes online» a déjà procédé au moins une fois au ménage virtuel de son compte Facebook. Dans six cas sur dix, les contacts ont été rayés de la liste par manque de liens avec le membre dans la vie réelle. Dans un quart des situations, les sondés se sont même aperçus ne pas connaître «du tout» une personne qui figurait dans leur répertoire. La plupart des interrogés (87%) n'a pas pris la peine d'avertir les contacts de leur suppression. Une personne sur dix a toutefois donné des explications lorsqu'il s'agissait d'«une personne proche».

Supprimé? «Ça m'est égal»

Une activité trop intrusive sur le site communautaire risque aussi de faire perdre des amitiés. 14% des sondés se sont déjà séparé d'un ami qui «polluait» leur page d'accueil. Lassés d'être harcelé de messages, 7% des lecteurs interrogés ont abandonné un contact. Les ex-petits amis ont été bannis des contacts dans 8% des cas.

Les contacts rayés de la liste sont rarement rancuniers. Avoir été supprimé et s'en être aperçu n'a fait ni chaud ni froid à quatre sondés sur dix. Certains n'ont simplement «pas compris pourquoi»(19%) ils avaient été rejetés, alors que d'autres affirment tout de même «avoir été déçus» (16%).

Ces résultats ressortent d’une enquête non représentative menée sur 20minutes.ch auprès de 526 personnes.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!