A la découverte des terres vierges d'Amérique du Sud

Actualisé

A la découverte des terres vierges d'Amérique du Sud

Deux explorateurs, romands s'apprêtent à vivre une aventure unique.

Christian Clos et Karine Meuzard s'apprêtent à poser le pied en septembre au centre de la cordillère Darwin pour explorer une région jamais cartographiée, inconnue des hommes… Une région longue de 150 km, entre le mont Shipton et le mont Sarmiento.

Hérité des anciennes croyances des Indiens Yamanas et Alakalufs qui peuplaient la périphérie, un mythe reste tenace chez les pêcheurs de la région: l'existence d'une cité perdue, la cité des dieux des vents et de la montagne, nichée au cœur de la cordillère.

C'est de cet esprit que Christian Clos veut s'inspirer pour son expédition: «Ce mythe donne une dimension onirique à notre prochain voyage. Nous partons en quête de la cité perdue dans ce lieu inhospitalier qui s'efforce de repousser l'homme avec ses conditions climatiques extrêmes, mais pour lequel nous ressentons une attirance magnétique.»

L'aventure est loin d'être une promenade: «Lors de deux précédentes expéditions, nous n'avons pas pu explorer la partie centrale de la cordillère en raison de conditions climatiques détestables, avec des vents soufflant à plus de 200 km/h.»

Comme les deux premières fois, chargés de 200 kilos de matériel et de nourriture, ils se feront déposer par bateau sur le rivage de la cordillère, seul accès possible. Puis ils tenteront de vivre dans l'une des dernières terres vierges de notre monde à ciel ouvert, à l'extrême sud du continent sud-américain, en Terre de Feu chilienne.

(afp)

Ton opinion