Actualisé 22.02.2020 à 16:19

La Chaux-de-Fonds (NE)Matraques et sprays au poivre dans les gradins

La rencontre de hockey entre La Chaux-de-Fonds et Ajoie s'est terminée dans l'agitation. La police neuchâteloise est intervenue en force.

de
ywe

Le deuxième match de la série de playoffs entre le HC La Chaux-de-Fonds et le HC Ajoie a été chaud, à la patinoire des Mélèzes. Mais surtout en dehors de la glace. Comme en ont témoigné plusieurs lecteurs ainsi que des supporters des deux équipes sur Facebook, l'évacuation de la zone des supporters jurassiens s'est faite de façon plutôt brutale. Sur une vidéo reçue par «20 minutes» (deuxième partie des images ci-dessus), envoyée par un supporter jurassien, la police neuchâteloise est aperçue en train d'utiliser du spray au poivre pour forcer la sortie des Ajoulots. La vidéo, cela dit, ne montre pas les quelques secondes précédentes.

La bataille des images s'est donc déclarée. Sur une deuxième vidéo (les premières secondes de la vidéo ci-dessus), envoyée par la suite par un autre lecteur, on aperçoit ces secondes qui précèdent, et les échauffourées qui ont démarré dans le secteur. Des supporters jurassiens s'en prenaient aux barrières de sécurités et les policiers étaient acculés en plein début d'émeute. Mal pris, ils «ont dû faire usage de sprays au poivre et de moyens de contrainte», communique la police neuchâteloise samedi après-midi.

Les forces de l'ordre neuchâteloises ont eu du boulot, et ce, tout au long du match. A la fin du premier tiers, deux Neuchâtelois étaient déjà interpellés à la suite de provocations envers les Jurassiens. Les événements en fin de match n'ont été que la culmination d'une montée progressive des provocations. La police n'en restera pas là: «avant la fin de la rencontre, une grande tension était palpable entre les supporters neuchâtelois et ajoulots. Divers objets étaient lancés de part et d'autres. Une enquête a été ouverte afin d'identifier les individus qui ont pris part à ces heurts. Identifiés, ils feront l'objet de convocations afin d'être entendu sur les faits. Ils seront ensuite dénoncés au Ministère public», précise-t-elle.

Plusieurs personnes ont été légèrement blessées par des coups de matraque, ajoute le site d'Arcinfo. Un supporter a dû passer la nuit à l'hôpital. Il devrait pouvoir le quitter dans la journée, précise la police cantonale, qui prie par ailleurs toute personne présente et détentrice de vidéos de bien vouloir les lui faire parvenir.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!