Actualisé

USA - Interventionnisme A la peine, la CIA freine la stratégie US en Syrie

Les lacunes dans la collecte de renseignements en Syrie entravent les efforts de Washington visant à accélérer la chute du régime de Bachar al-Assad et à conclure des alliances avec l'opposition.

Selon le quotidien américain, qui a interrogé des responsables de services du renseignement américains et étrangers, la CIA n'est pas parvenue à établir une présence en Syrie, à l'inverse de ce qu'elle était arrivée à faire lors des révolutions en Egypte et en Libye.

Les services du renseignement américains doivent se contenter «d'intercepter des communications et d'observer le conflit à distance», ajoute le journal. Depuis la fermeture de l'ambassade des Etats-Unis à Damas en début d'année, la CIA ne dispose que d'une poignée d'agents aux frontières syriennes. Elle dépend largement de ses homologues en Jordanie et en Turquie pour récolter des renseignements à l'intérieur de la Syrie, rapporte le Post.

Ces lacunes empêchent l'administration Obama de s'y retrouver dans une crise qui présente le risque de voir des mouvements islamistes ou des sympathisants d'Al-Qaïda prendre le pouvoir à Damas, d'après le quotidien.

Les américains s'efforcent d'aider les rebelles

L'administration américaine s'efforce de venir en aide à l'opposition en lui fournissant des équipements «non mortels», comme des systèmes de chiffrage, pour permettre aux opposants de communiquer entre eux sans être repérés par les troupes régulières. Cela permet aussi vraisemblablement à Washington d'écouter ce qui se dit au sein de l'opposition syrienne, suppose le journal.

Le Washington Post écrit qu'une demi-douzaine d'agents de la CIA basés à la frontière turque s'efforcent d'enquêter sur les dirigeants de l'opposition et de coordonner le flux d'équipements et de fournitures médicales acheminés vers la Syrie.

La CIA ne fournit pas d'armes à la rébellion mais coopère avec des pays comme l'Arabie saoudite et le Qatar qui arment les rebelles, selon le journal. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!